12 064 personnes connectées

Véritable hommage à l’Antiquité grecque, Titan Quest s’impose comme l’un des meilleurs jeux de rôle

Dans la belle famille des jeux de rôle action, Diablo II et III dominent très largement. Mais il existe un jeu que les amateurs du genre n’ont jamais oublié. Son nom ? Titan Quest. Un véritable bijou du défunt studio de développement Iron Lore qui n’aura réalisé que 3 jeux dans sa carrière. Bien loin du sempiternel monde heroic fantasy plein d’elfes, d’orques et autres trolls, Titan Quest se démarque par son approche fantastique de la Grèce et de l’Égypte antique, mettant en scène des créatures mythologiques et des héros aux histoires épiques. SooGeek revient avec vous sur ce jeu fabuleux.

Sorti en 2006, le jeu se fabriqua sous l’impulsion de deux hommes, Brian Sullivan (entre autres co-fondateur du jeu de stratégie Age of Empire II) et Randall Wallace (scénariste du film Braveheart). Le jeu se déroule dans l’Antiquité, débutant en Grèce, il se continuera en Égypte antique et en Asie (via la Route de la Soie). On y retrouvera donc les mythologies grecque, égyptienne et asiatique, tous les monstres que le joueur affrontera en proviendront : gorgones (la plus connue Méduse), satyres, centaures, harpies et d’autres encore. La mythologie antique est finalement un milieu peu exploité dans le jeu video à l’exception de grands noms comme Age of Mythology.

697326-928126_20051104_004

Comme tout jeu du genre, vous commencez par créer un personnage. Vous devez choisir rapidement son sexe, la couleur de sa tunique de départ et enfin le plus important : sa classe. Ou plutôt non, car le jeu n’inclut pas de système de classe à proprement parler mais plutôt des « maîtrises ». 8 choix sont possibles : Tempête, Terre, Guerre, Esprit, Défense, Nature, Chasse et Ruse. Chacune d’elles étant en fait basée sur 9 divinités antiques. Au niveau 8 on peut choisir une deuxième maîtrise ce qui offre la possibilité de créer 36 « classes ». Chaque maîtrise possède un arbre de compétence associé, avec un degré de puissance croissant. Par exemple si l’une des premières compétences de la maîtrise défense permet simplement de donner un coup de bouclier puissant, l’un des derniers paliers permet au joueur de se transformer en Titan et de tout écraser sur son passage.

À chaque niveau du personnage, 3 points de maîtrise (compétence) et 2 points de caractéristiques (attribut) peuvent être distribués. Les points de caractéristiques sont respectivement : la santé, l’énergie, la force, l’intelligence et la dextérité. Selon ses points de caractéristiques on a accès à des objets et armes de différentes puissances. D’ailleurs le jeu propose des milliers d’objets différents, souvent liés de près ou de loin au passage d’un héros antique. On peut par exemple trouver des armes ayant appartenu à Hercule, Patrocle ou encore Ulysse. Les emplacements de l’équipement que peut porter le personnage lui permettent d’utiliser un casque, un collier, un plastron, une arme, un bouclier (ou une seconde arme avec la compétence ambidextre), des bracelets, des jambières et deux bagues. Les armes et armures sont déclinées en plusieurs versions de puissance allant de cassé à légendaire (un peu comme dans les MMORPG). Cassé, standard, magique, rare, épique et légendaire.

1278073553_tq_large_2

Au milieu de tout cela, on se balade le long de notre aventure dans des décors très variés, de la côte méditerranéenne et des ses eaux turquoise aux tombeaux égyptiens de la vallée des Rois. Le tout est accompagné de musiques sublimes faisant écho à notre imaginaire de la période antique. Ce qui rend le jeu unique c’est justement cette approche antique qui ne sonne à aucun moment faux. On a sans cesse l’impression d’être plongé dans l’Odyssée d’Homère. Chaque lieu est rempli de magie et nous émerveille grâce à son lot de monstres directement tirés du bestiaire grec, égyptien et asiatique. Un sans faute pour ce jeu…

199612_full

On regrette vraiment que le studio ait fermé ses portes. Car le jeu était vraiment grandiose à tout point de vue et l’atmosphère de l’Antiquité était bel et bien présente. Les créatures et autres monstres mythologiques étaient tous plus grandioses les uns que les autres et c’est avec une certaine nostalgie qu’on se remémore le chemin parcouru des montagnes du petit village d’Helos aux confins de l’Orient. On espère qu’un jour la franchise refera surface et que nous pourrons poser les mains sur un potentiel Titan Quest 2. Alors, plutôt Diablo ou Titan Quest ?

Ces articles vont vous plaire

Seuls 50% des 1,8 million d’enfants atteints du VIH/Sida ont accès au traitement dont ils ont besoin.

— @UNICEF_france