13 808 personnes connectées

Direction le village perdu de Mayoiga, cet animé surprenant qui mêle mystère et suspense

mayoiga-une

Besoin de vous échapper ? De changer de vie ? De fuir vers de nouveaux horizons ? Et si vous partiez pour le village perdu de Mayoiga, cet anime nippon surprenant entre suspense et mystère qui utilise le folklore japonais pour vous faire frissonner. Une création épatante de 2016 qui vous oblige à suivre un groupe de 30 personnes toutes plus bizarres et déséquilibrées les unes que les autres.

The Lost Village, ou en version originale Mayoiga, raconte durant 12 épisodes l’histoire d’un bus de voyageurs ayant pris la route pour échapper aux problèmes de leurs vies. Ensemble, c’est vers le village de Nanaki qu’ils se dirigent pour recommencer à zéro, se reconstruire. De cette bourgade perdue au milieu de nulle part, sont nées des rumeurs et des légendes. Quand en chuchotant, son nom est évoqué, c’est pour évoquer le fait que personne n’avait, jusque-là, réussi à s’y rendre. La police elle-même ne semblerait pas savoir où le situer.
lost-village

Mitsumune, Masaki, Hayato, Koharun et bien d’autres se sont donc lancés dans l’aventure sans se retourner et sans savoir ce qui les attend. Dès les premières secondes de l’anime, le spectateur se questionne : ces héros mystérieux sont aussi effrayants que le destin qui, on le sait, les attend. Un panel de héros originaux qui n’ont, bien souvent, rien à voir les uns avec les autres : calmes, fous, réalistes ou déjantés à la limite du loufoque, ils promettent des rebondissements surprenants. Tous fuient quelque chose mais l’évoquent sans jamais trop en dire si bien que c’est sans savoir d’où vient le danger que le spectateur se lance, lui aussi, dans l’aventure.

Evidemment, ladite bourgade ne se révèle pas aussi accueillante que prévu et là où certains s’attendaient à entrer dans un monde utopiste, tous se retrouvent au sein d’une ville lugubre, vidée de ses habitants. Petit à petit, le groupe se disperse et certains voyageurs disparaissent. Les évènements étranges se multiplient et nos héros finissent bien vite par perdre leur sang-froid. Dès lors, le spectateur a le souffle court : s’agit-il d’un thriller, d’une œuvre fantastique ou de science-fiction ?

mayoiga-the-lost-villageImpossible de caractériser cet anime tant il tangue entre différents genres et questionne son spectateur. L’histoire surprenante qui y est décrite joue clairement en sa faveur au même titre que ses dessins envoûtants et si le suspense vous pousse à suivre les épisodes, c’est clairement le parti pris de traiter d’un grand nombre de personnages à la fois qui étonne.

Malheureusement, beaucoup auront été déçus par ce dernier point : développer 30 personnages au sein d’une même histoire n’est pas chose facile et les héros, survolés, ne livrent que rarement suffisamment d’émotions pour devenir attachants. Certains, bien que présentés dès le premier épisode, vont jusque’à freiner l’intrigue alors que d’autres attirent le regard et nous permettent de continuer l’aventure. En fin de compte ce n’est que 7 ou 8 personnages qui y sont mis en avant et l’intrigue est bien plus centrée sur la psychologie du groupe que sur ses membres.

the-lost-villageDe fait, dès le début de la série et une fois les avis faits sur son contenu, Mayoiga a scindé son public en deux. D’un côté, ceux qui pensaient avoir affaire à une comédie d’un genre spécial et ceux qui y voyaient une œuvre sérieuse et mauvaise. Pourtant, c’est bel et bien une œuvre d’épouvante, proche du slasher, qu’on découvre en analysant le premier épisode : un groupe de jeunes gens part à l’aventure de son plein gré dans un village abandonné et supposément hanté. Chacun des héros peut aisément être catalogué : une sainte-nitouche, un violent un peu idiot, un couple, un chef de groupe charismatique, etc.

mayoiga

 

Si la série divise, elle vaut tout de même le coup d’être regardée, ne serait-ce que pour avoir son propre avis. Une création surprenante ou décevante certes, mais qui sait tout de même nous emmener dans son univers dès les premières minutes. Et si sa réalisation ou le développement de ses personnages n’atteint pas la perfection, il est facile de s’imaginer prendre part à ce voyage et de fuir nous aussi, vers le mystérieux village de Nanaki.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux