12 119 personnes connectées

Grâce à ce robot contrôlé par la pensée, les personnes tétraplégiques pourront explorer le monde qui les entoure

Cette machine révolutionnaire pourrait bien changer la vie des personnes à mobilité réduite. Dirigé grâce à un casque, ce système se pilote en effet en temps réel grâce aux ondes cérébrales. La technologie lit et retransmet les informations reçues à un robot, que l’utilisateur peut alors guider avec aisance. SooCurious vous invite à découvrir ce système incroyable.

Une machine incroyable a été développée en Suisse à l’École polytechnique fédérale de Lausanne pour aider les personnes à mobilité réduite à retrouver quelques instants d’indépendance et de liberté.

casque-connecte-ordinateur

 

Piloté grâce à un casque bardé de capteurs, ce robot se contrôle en temps réel en utilisant uniquement les ondes cérébrales. Lancé par « Defitech Chair in Brain-Machine Interface », ce projet a pour objectif de développer une technologie capable d’améliorer la qualité de vie des personnes handicapées.

casque-explication

 

Pour développer cette « interface cerveau-machine » le programme a nécessité la participation de 19 volontaires, dont 9 handicapés et 10 personnes valides, issus d’Allemagne, de Suisse et d’Italie. Pendant plusieurs semaines les volontaires munis d’un casque ont dû apprendre à piloter le robot avec leur pensée.

casque

 

Cette technologie interprète l’activité électrique du cerveau pour la traduire en commandes transmises en temps réel au robot grâce à une connexion internet. Le robot est équipé d’une caméra qui filme ce qui l’entoure et permet également à son utilisateur de communiquer avec d’autres personnes via le logiciel Skype.

ordinateur-casque

 

Les neuf personnes tétraplégiques ont pu essayer cette interface qui relie le cerveau à une machine pour leur donner quelques moments de liberté. Avec la même efficacité que les personnes valides, les personnes à mobilité réduite sont toutes parvenues à piloter le robot avec facilité au bout d’une dizaine de jours d’entrainement.

personne-mobilite-reduite

 

 

Certains volontaires handicapés bénéficiant de quelques capacités de mouvements sont parvenus à contrôler la machine avec les gestes dont ils sont capables. L’équipe de José del R. Millàn a intégré un système au robot pour éviter de fatiguer son utilisateur, il bénéficie d’une détection automatique des obstacles et continue seul le mouvement ordonné jusqu’à nouvel ordre.

robot-deplacement

 

Ce projet très prometteur à de belles perspectives d’avenir devant lui. À terme, il pourrait intervenir dans le quotidien des personnes lourdement handicapées pour les aider à entretenir une vie sociale, échanger plus facilement avec leurs proches ou encore les aider à interagir davantage avec leur environnement.

tetraplegique-aide

À la rédaction, on félicite les chercheurs pour cette innovation qui pourrait bien transformer le quotidien de nombreuses personnes isolées à cause de leur handicap. Pensez-vous que cette technologie soit une bonne solution pour lutter contre l’isolement des personnes tétraplégiques ou croyez-vous que le contact humain reste plus important ?

Ces articles vont vous plaire

icone video

Un garçon de 13 ans passe en moyenne 1,57 heures par jour devant un ordinateur soit près de 24 jours entiers sur une année, soit 6,5% de son temps de vie.

— @DailyGeekShow