13 692 personnes connectées

14 terminators mythiques qui ont participé à la guerre de Skynet contre les humains

terminator-une

En 1984 sortait le premier Terminator réalisé par James Cameron. Le succès rencontré par le film amorça la création de toute une franchise et avec elle, d’un univers entier aux éléments profondément développés à commencer par les terminators. Ces robots devenus cultes gardent, pour une grande majorité du public, l’image d’Arnold Schwarzenegger, le premier interprète du cyborg et pourtant il existe de nombreux autres robots développés dans des jeux vidéo et séries télévisées. SooGeek s’est replongé dans l’histoire de la franchise pour retracer l’évolution de ces robots en vous en présentant quelques-uns.


T-1

Le premier, le T-1 Battlefield Robot ou T-1, est un outil de terrain autonome lourdement armé et créé pour dégager les champs de bataille. Construit de façon à pouvoir tourner sur lui même à 360°, le T-1 pouvait identifier et éliminer différentes cibles en décelant les mouvements de l’ennemi ainsi que sa chaleur corporelle. Si ces robots font partie des moins avancés technologiquement dans l’histoire des terminators ils n’en sont pas moins utiles, pour preuve, ils font toujours partie des arsenaux utilisés dans les oeuvres récentes. Ce n’est qu’avec le T-70 que Skynet, l’intelligence artificielle autonome et consciente qui est à l’origine de la création des terminators, a pu développer le premier cyborg humanoïde. En effet, la série 70 était destinée à servir d’unité d’infanterie mais devant le peu de modèles disponibles, Skynet a fait le choix de les préserver du champs de bataille. Une fois la production en grand nombre possible, les T-70 était déjà obsolètes et en conséquence, ne furent presque pas utilisés durant les conflits. Tout comme le premier terminator, le T-70 n’avait pas la capacité de dissimuler sa forme sous des traits humains ce qui le rendait facilement repérable par l’ennemi mais il était doté d’armes à Plasma.

terminator-t1-T70

T-7T

Appelé « l’araignée » par la résistance, le T-7T est un tétrapode doté de deux armes puissantes. Issu des adaptations vidéoludiques de la franchise, il est apparu pour la première fois dans le jeu Terminator Salvation. Tout comme les autres terminators, le T-7T répond aux ordres de Skynet qui l’envoie sur le terrain quand l’intelligence artificielle souhaite ou doit défendre un point stratégique.

T-400

Ce robot fut créé dans l’idée de reproduire les mouvements des humains de façon à ce que, sur le terrain, il puisse se mouvoir facilement. Il ne s’agit pas d’un robot résistant et pour cause : peu coûteux, il a été construit à partir de matériaux de qualité moyenne. A défaut d’être très fort, ce modèle fut fabriqué en masse par Skynet qui continua la production même après que des cyborgs plus compétents ont été inventés. Il s’agit aussi d’un des premiers à utiliser une intelligence artificielle

t-400-spider-terminator

T-90

Dévoilé pour la première fois dans le film Terminator 3 : Le Soulèvement des machines, le T-90 est un humanoïde qui fait partie des unités de combat sur le terrain et il est considéré comme l’un des robots chasseurs-tueurs les plus forts. Sa force tient en partie de sa composition : un alliage métallique nommé Hyperalloy dont la composition reste inconnue. Créé en 2021 par Skynet, son but est de chasser les rebelles et de garder un oeil sur les autres terminators.

T-500
Ce robot apparait dans le jeu Terminator : Dawn of Fate (Un autre futur) et il s’agit d’une version améliorée du T-400. Plus agile, plus fort et plus intelligent que son prédécesseur il peut calculer rapidement quelles actions effectuer dans n’importe quelle situation. Cette dernière fonction lui permet d’identifier les faiblesses de l’adversaire tout en imitant les mouvements humains pour plus de fluidité dans ses attaques. Il est le tout premier terminator à avoir des capteurs optiques qui lui permettent d’avoir une image précise de la situation.

t-500-t90-terminator

T-600
Dans Terminator Salvation (Renaissance), le T-600 représente une réelle avancée dans l’histoire des terminators : il est le premier à pouvoir s’infiltrer parmi les humains grâce à une peau synthétique. Mis en production par Skynet à partir de 2016, il est constitué d’un endosquelette de titane et sa peau, faite de caoutchouc, imite celle des humains sans pour autant être parfaite ce qui le rend donc reconnaissable. Ce monstre d’environ 2,30 mètres est vulnérable aux armes dites normales contrairement à ses prédécesseurs qui étaient plus résistants.

T-700

Créé en 2018 par Skynet, il est un entre-deux entre le T-600 et le T-800 : plus petit que le précédent, il a toutefois un squelette renforcé pour lui permettre de mieux résister aux attaques. Son existence n’est pas vraiment mise en avant dans les films et jeux vidéo même si on peut en apercevoir quelques-uns dans Terminator Renaissance.

terminator-t-600

T-800

Ce terminator apparaît dans le premier film. D’après la chronologie de la saga, il a été créé en 2026 et sa capacité à se fondre parmi les humains est telle qu’il est très difficile de l’en différencier. Le nombre « 800 » est utilisé pour nommer les unités chargées d’infiltrer les hommes ce qui correspond à leur première mission mais ils peuvent aussi être envoyés sur le champ de bataille. Contrairement à ses prédécesseurs, sa peau n’est pas faite de caoutchouc mais de peau reconstituée artificiellement. Les cyborgs de cette série possèdent une certaine conscience qui semble augmenter après de longues périodes sur les champs de bataille et certains choisissent même de rejoindre les rebelles durant les combats. Face à cette menace, Skynet a souhaité les détruire, en vain car apprenant de leurs erreurs, ils savent comment se réparer.

T-850

Créé en 2027, le T-800 a été étudié pour ressembler au sergent William Candy, joué par Arnold Schwarzenegger. Tout comme les précédents cyborgs de sa catégorie il est doté de parole mais son accent allemand est une erreur de programmation. La peau de ce modèle, contrairement aux précédents, n’est plus une barrière à la réparation et permet d’accéder facilement aux différents éléments internes, ce qui facilite la réparation. Une fois abimée, sa peau peut doucement se reformer de façon à ne pas mettre en danger les missions futures.

terminator-T-800-T-850

T-888

Ce modèle apparait exclusivement dans la série télévisée Terminator : Les Chroniques de Sarah Connor. Toujours plus résistant que les précédents, il est capable de rassembler les parties de son corps, même s’il a été décapité. Son endosquelette est capable de résister à des balles ordinaires. Il existe différentes variantes à ce modèle, aussi en version féminine.

T-1000

Il s’agit certainement de l’un des modèles les plus avancés et sophistiqués créés par Skynet. Constitué d’un alliage dit « polymimétique », il est capable de liquéfier son métal et de le reformer extrêmement rapidement. Cette capacité lui permet de s’infiltrer à la perfection car le métal dont il est fait est rempli de nano-machines qui reconstituent à la perfection la forme ou la couleur de ce qui l’entoure. Il se protège en absorbant la puissance des balles, ce qui en fait un cyborg extrêmement résistant. La seule manière de le mettre à terre est de le confronter à des températures extrêmes. Il apparait dans Terminator 2 (1991).

t-1000-terminator

T-X
Dévoilé dans Terminator 3, il peut être apparenté à un ordinateur vivant. En effet, ce cyborg au visage féminin peut analyser l’ADN par sa langue et est doté d’un canon à plasma intégré à son corps ainsi qu’un lance-flammes et une scie circulaire. Il peut reprogrammer des machines grâce à des nano-machines comprises dans son corps.

T-3000

Construit durant la Bataille finale en 2029, cette série de terminators est composée de corps humains. Ces derniers ont été transformés et leur code génétique réécrit mais chacun des sujets d’expérience est devenu fou avant d’obtenir des résultats probants. John Connor est le seul à avoir réussi à s’en sortir à peu près indemne.

 

t-3000-tX

 

Il existe encore de nombreux terminators dont nous n’avons pas traité et pour cause, l’univers créé autour de l’oeuvre est immense. De nombreux protagonistes ont été créés pour lier les personnages principaux que ce soit dans les films, séries, comics ou jeux vidéo. Du premier au dernier, chacun a ses propres spécificités et aura eu un rôle important dans le développement de la franchise et si nous avons toujours un petit faible pour le T-850, quel est celui que vous préférez ?

Ces articles vont vous plaire

— Philippe Noiret

Le voyage est court. Essayons de le faire en première classe.