12 018 personnes connectées

Alarmant : le Pôle Nord surchauffe sous des températures supérieures à 0°C

UNE-rechauffement

Nous le savons, le réchauffement climatique est un phénomène d’augmentation des températures sur la plus grande partie des océans et de l’atmosphère terrestre. Les températures près du pôle Nord ont augmenté jusqu’à dépasser les 0°C. On parle de changement « brusque » et « très grave ».

D’après Weather Channel aux États-Unis, cinq bouées près du pôle auraient enregistré des températures affolantes allant de 0 à 1,2°C. À cette période de l’année, elles devraient être largement inférieures à 0°C. On note toutefois des températures bien plus basses en Russie (-40°C) ou en Alaska (-18°C) à cette période de l’année. L’Arctique est un enjeu pour la totalité de la planète et d’après les scientifiques, il pourrait devenir, pour la première fois, libre de glace depuis plus de 100 000 ans.

© Wikipédia - Fonte des glaces allarmante

Le Professeur Peter Wadhams, chef du Polar Ocean Physics Group à l’université de Cambridge a donné une interview à The Independent. Selon lui, « les températures de plus de zéro sont vraiment exceptionnelles pour cette période de l’année. Il est remarquable de constater la façon dont le climat évolue et depuis ces six dernières années, il évolue de façon intense. ». Malheureusement, la fonte des glaces en Arctique aura des conséquences que nous connaissons déjà. En effet, d’après l’expert, les zones côtières vont très bientôt connaître des effets secondaires désagréables comme une montée rapide de l’eau et des débordements.

Si des nouvelles mesures pour réduire les émissions ne sont pas prises, la hausse globale des températures pourrait atteindre 3,7 à 4,8°C par rapport à 1850-1900. Il serait bon de réduire de 40 à 70% les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050 et de les faire disparaître en 2100. Malheureusement, réduire fortement les émissions exige des investissements de plusieurs milliards d’euros par an d’ici à 2030.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux