12 110 personnes connectées

Des ingénieurs veulent intégrer les technologies numériques dans votre cerveau pour remplacer les écrans

Avec le téléphone, les lunettes et les montres, la technologie est partout ! Et les scientifiques ne comptent pas s’arrêter là, ils veulent désormais intégrer les technologies numériques directement dans notre cerveau. Imaginez, une réalité virtuelle et décuplée pour nos cinq sens, une mémoire plus performante, une capacité d’apprentissage plus rapide. Encore plus incroyable, la télépathie : nous aurions la possibilité de partager instantanément notre ressenti, ce que nous voyons, entendons, et même ce que nous touchons. SooCurious vous explique tout sur ce projet, qui pourrait changer nos vies.

En voulant intégrer les technologies numériques dans le cerveau humain, la DARPA (Agence pour les projets de recherche avancée de défense), une agence américaine spécialisée dans la recherche et le développement des nouvelles technologies, veut profondément changer notre façon de vivre. De nombreuses choses allant dans ce sens ont déjà été réalisées par les scientifiques. Par exemple, un implant placé dans le cerveau humain a permis à des personnes de contrôler une main robotisée ainsi que ses doigts. En utilisant cette technologie, une handicapée physique a réussi à piloter un F-35 dans un simulateur de vol. Une technique inversée a été appliquée sur des macaques : à l’aide d’un programme informatique, des chercheurs ont réussi à leur faire ressentir le toucher grâce à des électrodes positionnés dans leur cerveau.

5-technologie-cerveau

En termes de vue, le progrès est impressionnant. Des scientifiques ont trouvé des moyens de redonner partiellement la vue aux aveugles. Une caméra miniature logée sur des lunettes est reliée à un petit ordinateur porté par le patient, les images sont ensuite transmises à une puce implantée dans la rétine et arrivent au cerveau grâce au nerf optique. Des scientifiques ont également mis au point un scanner capable de déchiffrer ce que l’on voit en analysant notre cerveau. La médecine maîtrise les problèmes d’ouïe depuis des décennies, les implants cochléaires en sont la preuve. Plus récemment, des enfants nés sourds et privés de nerf auditif ont pu entendre à l’aide d’un implant placé dans leur cerveau.

Pour la mémoire, des essais effectués sur des rats ont été concluants. Encore une fois, c’est avec un implant installé dans leur cerveau que des scientifiques ont pu leur remémorer des souvenirs oubliés. Cette technique leur a permis de perfectionner la mémoire des rongeurs. En repérant la trace d’une expérience dans le système nerveux de l’animal, les chercheurs ont été capables d’enregistrer cette dernière et de la “rejouer” à tout moment. Des techniques ont également permis de booster le QI des singes. Nous avons même été capables de permettre à deux personnes avec des implants de s’envoyer des e-mails en n’utilisant rien d’autre que leur pensée.

 

Un oeil bionique :

4-technologie-cerveau

 

Et si nous étions capables d’améliorer la mémoire humaine, ou de booster notre QI ? L’accélération des recherches et de l’innovation serait effarante. Si le projet de la DARPA aboutit, les conséquences dans le domaine de la communication seraient monumentales, comme lors du développement d’Internet. En plus de nous permettre de partager en ligne mais aussi avec une personne ce qui est propre à nos cinq sens, nous pourrions envoyer nos émotions ou même des concepts intellectuels. Cependant, le résultat ne serait pas que positif, loin de là. Les agences de renseignements pourraient tout connaître de nous, jusqu’à nos pensées. Si notre cerveau était constamment connecté comme le sont les smartphones ou tablettes, les annonceurs et les publicités pourraient s’imprégner directement dans notre esprit.

Pour pouvoir intégrer le numérique dans notre cerveau, le chemin est encore très long, notamment car cet organe est extrêmement complexe. Il est composé de 100 milliards de neurones, et de 100 trillions de connexions neuronales. En comparaison, la puce d’un iPhone 6 possède 2 milliards de transistors. La bande passante, c’est-à-dire ce qui transmet les informations, entre notre cerveau et les technologies actuelles en est fortement amoindrie. Les scientifiques recherchent un système pour les relier entièrement. Certains ont imaginé un support en soie fondant dans le cerveau ou encore des nanotubes en carbone qui pourraient être administrés dans le sang, ils rendraient la bande passante 10 000 fois plus puissante. D’autres ont proposé des capteurs en silicone pas plus grands que l’épaisseur d’un cheveu.

 

Les neurones du cerveau :

6-technologie-cerveau

 

Ce scénario est encore loin d’être réalité. A l’heure actuelle, les scientifiques ne disposent que de moyens incluant la chirurgie pour installer des implants dans le cerveau des humains. Mais au vu des avancées impressionnantes dans ce domaine, il ne serait pas étonnant que l’on entende parler de ce projet très vite. Seriez-vous prêt à avoir un cerveau entièrement numérique ou pensez-vous que ce projet est une aberration ?

Ces articles vont vous plaire

— Alphonse de Lamartine

On n’a pas deux cœurs, un pour les animaux et un pour les humains. On a un cœur ou on n’en a pas.