13 997 personnes connectées

Jouer est une question de survie dans Sword Art Online, cet anime qui met les MMO à l’honneur

Que vous ayez regardé la série ou non, vous avez peut-être déjà entendu parler de Sword Art Online. Sorti en 2012, cet anime ayant pour thème le jeu vidéo vous fait vivre une aventure virtuelle à plusieurs MMORPG. La seule différence avec les jeux que vous connaissez est qu’il est très difficile d’en sortir et que ses joueurs ressentent tout grâce à la réalité virtuelle. Entrez votre pseudo et votre mot de passe, le monde de Sword Art Online vous ouvre ses portes.

 

Kazuto Kirigaya est un jeune garçon faisant partie des heureux bêta testeurs d’un tout nouveau MMORPG en réalité virtuelle : Sword Art Online. Une fois son NerveGear (un casque de réalité virtuelle) sur la tête, Kirigaya devient Kirito, un jeune épéiste talentueux vêtu de noir. Mais ce qui n’était au départ qu’un jeu devient une mission de survie. Le créateur du jeu a activé un programme rendant la déconnexion impossible.

Pour se libérer du jeu, il faut soit triompher des 100 paliers du jeu ou mourir. Toutefois, si un joueur meurt dans le jeu, il meurt également dans la réalité. Kirito va donc se lancer dans une quête effrénée pour retrouver le monde réel. Et pour y arriver, il va pouvoir compter sur Asuna, une épéiste dont il va tomber amoureux et pour qui il va tout faire pour la sauver, même se rendre dans d’autres MMO au péril de sa vie.

A l’origine, Sword Art Online (aussi connu sous le nom SAO) est un light novel publié à partir de 2009 au Japon et imaginé par Reki Kawahara. Fort de son succès, le roman a eu droit à une adaptation en manga en 2012 mais c’est la version animée, sortie la même année, qui va faire connaître la série au monde. Celle-ci comporte 25 épisodes répartis sur 5 arcs et 3 jeux différents : Sword Art Online, ALFheim Online (un MMO où les personnages sont des fées) et Gun Gale Online (un MMO au gameplay rappelant les FPS).

sword-art-online-kirito-asuna

Le succès de l’anime va donner lieu à des adaptations de la licence en jeu vidéo : Sword Art Online : Infinity Moment sorti sur PSP uniquement au Japon, Sword Art Online : Hollow Fragment sorti en 2014 sur PS Vita et Sword Art Online : Lost Song sorti sur PS Vita fin 2015. Le roman a eu droit à une suite se déroulant dans le même univers : Accel World. Et celui-ci, tout comme SAO, doit son succès à son thème central : le jeu vidéo.

Sword Art Online nous propulse dans un monde où les joueurs peuvent se connecter directement à un jeu vidéo grâce au NerveGear, un casque de réalité virtuelle qui permet de décupler les sens. Autrement dit, il pousse l’immersion à son maximum car vous ressentez tout ce que vit votre avatar comme si c’était vous. Un thème dans l’actualité de l’époque car les constructeurs étaient en pleine course à la réalité virtuelle. Avec le NerveGear, vous pouvez donc vraiment apprécier les goûts des aliments du jeu, sentir un vent virtuel sur votre visage, mais aussi réellement souffrir de vos blessures, ce qui rend le jeu aussi sérieux que la vie elle-même.

sword-art-online-nervegear

A cause de ce détail non négligeable, jouer dans les MMO de Sword Art Online est très sérieux mais est calqué sur les vrais MMO. Kirito, comme la majorité des joueurs, est à la fois à la recherche des meilleurs équipements, des quêtes à accomplir pour progresser ainsi que des objectifs à remplir pour ne pas mourir et ainsi sortir vivant du jeu dans lequel il est plongé.

Comme dans un vrai MMO, les jeux abordés dans SAO évoquent les guildes, l’expérience, la gestion de l’équipement ou la stratégie à employer pour venir à bout d’un boss. L’e-sport est même évoqué dans le troisième arc de l’anime. De ce fait, Sword Art Online a séduit les adeptes de MMO car il montre bien la richesse de ces jeux sans les parodier, mais aussi car elle aborde des thèmes assez difficiles pour un shonen.

sword-art-online-kirito-combat

Chaque arc de Sword Art Online est l’occasion d’évoquer un sujet plus ou moins difficile et de montrer les différentes réactions que l’on peut éprouver face à elle. L’un des thèmes principaux est la mort, provoquée dans le premier arc par des blessures trop importantes ou une déconnexion forcée. A sa manière, l’anime nous rappelle que la vie est une chose pour laquelle il faut se battre et qu’un rien peut la détruire en un instant.

Thème majeur de l’oeuvre, la mort mène à 2 autres sujets évoqués par la suite : l’éthique (est-ce bien de tuer même si c’est une mauvaise personne) et le traumatisme auquel on est confronté en donnant la mort. Mais la série transmet également des valeurs plus positives et plus classiques comme le courage, l’amitié et l’esprit d’équipe. Des valeurs au service d’une histoire entre aventure virtuelle et amour réel portée par une animation de qualité.

sword-art-online-une-bonheur

 

Cachant des thèmes difficiles derrière une histoire autour du jeu vidéo, Sword Art Online est une oeuvre à la fois captivante et profonde. Tout en étant riche en aventure et en action, elle nous rappelle que la vie, quel que soit le monde où l’on se trouve, est précieuse et que la technologie peut aussi être dangereuse. Si certains peuvent reprocher un manque d’approfondissement de certains arcs, l’anime reste très bon et on le dévore aussi vite qu’un donjon bas niveau en étant niveau max. Un bon moyen de présenter les MMO à ceux qui veulent les découvrir et pourquoi pas de leur donner envie d’y jouer.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux