13 448 personnes connectées

Un supermarché ne vendant que des aliments condamnés à la poubelle ouvre ses portes en Angleterre

Sur les traces du Danemark, le collectif Real Junk Food Project ouvre le premier magasin anti-gaspillage alimentaire du Royaume-Uni. Le concept ? Vendre des produits que les grandes enseignes s’apprêtaient à jeter à la poubelle, à prix libre. Une lutte contre les inégalités et le gaspillage qui prend de plus en plus d’ampleur en Europe.

C’est à Leeds, au nord de l’Angleterre, que le collectif Real Junk Food Project a ouvert son premier magasin de revente de denrées alimentaires sur le point d’être jetées, mais tout à fait propres à la consommation. Cette initiative se double d’une fonction sociale : chaque client paye ses courses en fonction de ses moyens.

Sur son site Internet, le collectif rappelle les chiffres ahurissants de l’inégalité face à la nourriture : au niveau mondial, un tiers de la production alimentaire est perdue ou jetée, alors qu’environ 1 personne sur 9 n’a pas accès aux ressources alimentaires suffisantes pour mener une vie normale, soit près de 800 millions d’individus.

C’est pour toutes ces personnes, mais aussi pour les générations futures, que Real Junk Food Project souhaite ouvrir d’autres magasins de ce type dans tout le Royaume-Uni, en plus de la trentaine de cafés à prix libre déjà opérationnels et de l’approvisionnement de cantines scolaires.

Pour l’instant, la France interdit aux supermarchés de jeter leurs invendus. A quand le premier magasin anti-gaspillage, sur le modèle de nos voisins européens ?

Ces articles vont vous plaire

3,2 millions de personnes meurent chaque année à cause de la pollution.

— OMS