12 955 personnes connectées

11 super-héros homosexuels qui célèbrent l'amour en modernisant l'univers des comics

super-heros

Les comics doivent souvent leur succès à la capacité de leurs auteurs, illustrateurs et maisons d’édition à s’adapter à l’actualité, la société, en bref : la réalité. Depuis les années 90, toutes les maisons d’édition, petites et grandes, ont tenté de transformer leurs héros clichés en personnages normaux auxquels ont pourrait s’identifier et c’est dans ce but qu’un certain nombre d’entre eux ont fait leur coming out. Retour sur ces personnages extraordinaires récemment sortis du placard.


Green Lantern
Nous vous en parlions déjà il y a quelque temps, Green Lantern fait partie de ces héros qui modernisent vos comics préférés. C’est Alan Scott, le premier homme à avoir porté la célèbre bague verte qui a annoncé au monde son homosexualité 72 ans après sa création. C’est le magazine américain Entertainment Weekly qui a répandu la nouvelle en accordant une interview à son nouvel auteur James Robinson. Ce dernier expliquait sa tristesse quand, à l’annonce du retour du héros, Scott, qui a l’origine était le grand père d’un petit-fils gay, il fut rajeunit de quelques années. En voulant offrir un personnage rajeuni à ses lecteurs, DC Comics avait fait disparaître son descendant soit l’un des rares personnages homosexuels du catalogue. L’erreur fut réparée par Robinson qui proposa très vite à DC de faire de lui un personnage homosexuel. La nouvelle plu, d’autant plus que le héros assumait, dès les premières planches, son orientation sexuelle et finissait même par se marier !

alan-scott

 

Catwoman
Depuis 1940, la belle Selina Kyle vadrouille sur les toits de Gotham sans égard pour la loi. L’héroïne qui, tour à tour, avait entretenu des relations amoureuses avec différents personnages, avait beaucoup fait parler d’elle tant les rumeurs de sa bisexualité titillaient la curiosité des lecteurs. Il aura fallu attendre CatWoman#39, « Better Than He Does Himself », pour que l’auteur et le personnage confirme l’évidence : Selina est bisexuelle et dans les récits de Genevieve Valentine, amoureuse.

catwoman
Miss America
Symbole des Etats-Unis et de la femme forte, Miss America a traversé les époques depuis son introduction en 1943. C’est sous les traits de Madeline Joyce Frank que l’héroïne fait son entrée dans l’univers des comics : jolie blonde, elle fait partie de ces personnages un brin clichés développés pendant l’après-guerre pour séduire le public féminin. En 2011, le visage de l’Amérique change puisque c’est America Chavez qui, sur l’idée de Joe Casey, reprend la cape. Hispanique, la jeune fille fut annoncée comme homosexuelle avant même sa publication. L’héroïne assume, elle aussi, pleinement sa sexualité dans les cases de la bande dessinée.

america-chavez

 

Renee Montoya & Batwoman
Si une chose est certaine, c’est que DC Comics a le don de créer des personnages secondaires intéressants et appréciés : puissante, réfléchie, forte, prête à tout pour défendre ses idées, Montoya défend la veuve et l’orphelin depuis 1992 après être apparue dans la série animée de Paul Dini et Bruce Timm, Batman The Animated Series. Détective à la GCPD (Gotham City Police Department), elle rencontra assez tôt Catwoman dont elle tomba amoureuse. DC a très vite utilisé cette romance pour apporter plus de rebondissements à la carrière de la policière qui fut portée à l’écran dans la série Gotham. Il n’aura pas fallu longtemps avant que le grand public s’empare de ce personnage charismatique, soutenu sur Twitter sous le hashtag #Gaytham.

Nous vous en parlions il y a déjà quelque temps, Kate Kane alias Batgirl fut présentée en 1964 comme un personnage hétérosexuel. A cette époque, la jeune fille servait avant tout de distraction au lecteur : la rumeur courait parmi les fans de DC Comics que Batman et son acolyte Robin entretenaient une relation amoureuse ! Horreur pour la maison d’édition qui n’imaginait pas traiter d’un tel sujet et qui dut imaginer un moyen de détourner l’attention. Batgirl vit le jour et commença à faire équipe avec le duo légendaire. Ce n’est qu’en 2006 que l’héroïne fait son coming out  !

renee-montoya

 

Iceberg
Nous sommes en 1963 et Robert Louis Drake alias Bobby s’apprête à lancer un froid sur la Maison des Idées. Membre, tour à tour, des X-Men, Facteur-X, Défenseurs ou encore des Champions de Los Angeles, le jeune mutant fut l’un des premiers à rejoindre le Professeur X dans son combat contre le mal. Son orientation sexuelle fut révélée lors d’un voyage dans ce qui semblait être le futur.

Véritablement projeté dans une autre réalité, l’homme fut confronté à Jean Grey qui, pouvoirs télépathiques oblige, avait compris depuis bien longtemps que son camarade dissimulait son homosexualité et en souffrait. Elle lui proposa donc de faire son coming out sur cette planète futuriste : sur cette terre, les mentalité ayant évolué, personne ne s’inquiétait de la vie privée ou de l’orientation sexuelle de ses concitoyens. Le jeune homme n’était pas encore prêt à confier son secret à ses camarades et sa révélation fut repoussée.

bobby

 

Vega
Northstar ou Vega en VF, est apparu en 1979. Membre des X-Men et de la Division Alpha, il est l’un des premiers personnages homosexuels de l’histoire des comics. Un héros d’importance donc, qui fit équipe avec de nombreux personnages du catalogue de la Maison des Idées avant de rejoindre Utopia, la base mutante au large de San Francisco, dirigée par Cyclope après la séparation des X-Men.

Son histoire est intimement liée à l’actualité des années 80. Parent célibataire, il adopte un jour une enfant orpheline nommée Joanne, infectée par le SIDA. La petite fille succombera des suites de la maladie et l’horreur de cette situation poussera le héros à assumer pleinement son orientation sexuelle, révélant à ses camarades son homosexualité. En plus de vivre ouvertement son homosexualité, il épousera Kyle Jinadu, son manager et confident, lors du premier mariage gay de l’histoire des comics. Leur histoire d’amour aura ému bien des lecteurs et reste, aujourd’hui encore, l’une des plus belles de la Maison des Idées.

green-lantern

 

Hulkling & Wiccan
Vous ne les connaissez peut-être pas, mais ces deux personnages ont marqué bien des lecteurs : Theodore « Teddy » Altman et Billy Kaplan sont deux des membres des Young Avengers qui se sont respectivement inspirés d’Hulk et de Thor pour leurs apparences. A l’origine de ces héros, on retrouve l’auteur Allan Heinberg qui a notamment travaillé sur Teen Titans et la Justice League. Longtemps questionné sur l’apparente proximité de ses deux personnages, il finit par reconnaître avoir créé deux âmes sœurs. C’est dans un Young Avengers Special que les héros se déclarèrent leur amour et débutèrent l’une des relations les plus adorables qu’ait connue l’équipe.

Hulkling-&-Wiccan-

 

StormWatch Apollo et Midnighter
En 1998, Warren Ellis dévoilait ses nouveaux héros, StormWatch Apollo et Midnighter. C’est en étudiant de près la relation des célèbres Batman et Superman que l’auteur s’essaya à la création de personnages leur ressemblant. Des rumeurs d’amourettes entre les icônes DC, il fait naître une relation au sein de son propre duo. Ses premiers comics auront, dans un premier temps, permis d’installer le décor : Apollo et Midnighter sont légitimes dans leurs rôles de justiciers. Forts, ils ne reculent pas devant le danger et très vite, les fans de leurs aventures se multiplient.

Evidemment, les rumeurs d’une relation amoureuse ne se font pas attendre et des grands médias prennent part au débat. Se sauvant l’un l’autre et se sacrifiant pour leur partenaire, ils sauvent le monde en développant une relation tendre. Ce n’est qu’après un an qu’ils se jurent enfin fidélité avant d’adopter un enfant.

StormWatch-Apollo-Midnighter
Evidemment, l’apparition de héros homosexuels ou bisexuels a fait des mécontents mais c’est avec l’appui d’une vaste majorité de lecteurs que les personnages ont pu vivre au grand jour leurs relations amoureuses. Aujourd’hui membres importants des grandes continuités, ils sont des plus respectés et adorés et sans pour autant être des icônes des mouvements LGBT, ils passionnent les lecteurs sans différence avec leurs camarades hétéros. Cette tendance à coller à la réalité de la société aura permis de moderniser bien des récits, offrant des personnages réalistes, éclectiques et touchants. Des comics qui mettent en avant l’amour sous toutes ses formes et qui nous promettent encore de longues et belles heures de lecture !

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux