12 171 personnes connectées

Découvrez les origines de la Suicide Squad, l’unité la plus badass de l’univers DC Comics

suicide-squad-une

Escadron composé uniquement de super-vilains, la Suicide Squad est une équipe envoyée quand toutes les autres solutions ont échoué. Créée par DC Comics et apparue pour la première fois dans The Brave and the Bold en 1959, elle finira par obtenir sa propre série de bandes dessinées, évoluant pour le meilleur d’année en année. Revenons ensemble sur cette équipe de méchants qui ne le sont, au final, pas tant que ça.

Créée en 1987 par John Ostrander, à qui l’on doit entre autres, Atom ou encore certains volets de la saga Star Wars, la bande dessinée Suicide Squad rencontra un succès immédiat. Amanda Waller, créée elle aussi par Ostrander, sera l’instigatrice de cette équipe. Véritable pièce maîtresse de cette agence gouvernementale secrète, elle devra se confronter régulièrement à ses membres pour justifier ses choix parfois difficiles. De plus, elle aura à affronter le scepticisme de grand héros tels que le Bat de Gotham qui aura de nombreux contentieux avec certains des membres de l’équipe.

Amanda Waller

La Task Force X n’est, à la base, qu’une toute petite équipe. Elle est composée de Jess Bright, Dr Hugh Evans, Karin Grace et Rick Flag. Formée par Amanda Waller, fondatrice de The Agency, l’équipe qui deviendra la très célèbre Suicide Squad, n’est composée que de détenus provenant des différentes prisons de l’univers DC Comics comme Iron Heights ou encore Black Gates. Si les missions attribuées à l’équipe sont une réussite, les détenus obtiennent une remise de peine minime comparée au service rendu.

Plus les années passent et plus l’équipe s’agrandit. De très nombreux vilains sont venus grossir les rangs de cette équipe de choc. Certains possèdent des pouvoirs qui font d’eux des éléments extrêmement recherchés par Amanda Waller et d’autres ont simplement des capacités exceptionnelles mais savent se rendre indispensables. C’est le cas par exemple de Deadshot, un détenu aux innombrables victimes dont la seule capacité est de ne jamais rater sa cible.

deadshot

Les super-vilains ne deviennent pas de gentils super-héros sans une bonne motivation. C’est pour cette raison qu’Amanda Waller, lorsqu’elle a créé la Suicide Squad, a décidé d’implanter des mini-bombes dans la nuque de ses membres. Si l’un d’entre eux décidait de ne pas suivre les ordres ou essayait de s’enfuir, elle n’aurait qu’à les activer pour qu’il serve d’exemple.

Qui dit actes héroïques (parfois) dit ennemis juré et l’équipe dirigée pas Mme Waller ne déroge pas à la règle. On lui trouve des ennemis des deux côtés, aussi bien dans le camp des gentils que des méchants. Parmi eux on peut compter La ligue des Justiciers, considérés comme leur strict opposé ou encore le Joker. Les raisons pour ce dernier sont mystérieuses quand on sait qu’Harley Quinn, sa fidèle acolyte, est l’un des membres de l’équipe.

Suicid Squad Harley

De vrais méchants au passé plus que violent certes, mais aussi de véritables héros quand les temps sombres approchent. Regroupant quelques-unes des figures les plus charismatiques de DC Comics, l’escouade a encore de beaux jours devant elle, sur papier et sur écran. Si vous aimez les vrais méchants, découvrez ce qui se cache sous les traits de Thanos, l’une des plus grandes menaces de l’univers Marvel.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux