13 248 personnes connectées

Loin d’être bonne pour le cimetière, la plateforme 2D a encore un très bel avenir dans les jeux vidéo

La 2D n’a jamais vraiment disparu dans les jeux vidéo. En effet les jeux de plates-formes ont toujours une place de choix dans le cœur des joueurs et font toujours partie du paysage vidéoludique mondiale par l’intermédiaire de grandes licences comme Rayman, Trine ou encore Super Meat Boy. SooGeek revient avec vous sur les raisons de cette immortalité qui fait notre plus grand bonheur.

Un genre aux multiples facettes

Trine

Le jeu de plates-formes est un type de jeu vidéo dans lequel l’accent est mis sur l’habileté du joueur à contrôler le déplacement de son personnage. A partir de là tous les styles sont possibles, même si l’on retrouve souvent des éléments récurrents comme des objets donnant la vie ou le saut. Généralement l’objectif est simple, il s’agit de sortir du niveau et échapper à différents pièges et ennemis. Mais parfois c’est bien plus complexe que cela comme le prouve l’excellente trilogie Trine qui propose de résoudre des énigmes avec différents niveaux de difficulté. Il est possible pour cela de jouer 3 personnages différents, chacun possédant ses caractéristiques. Ce qui est intéressant ici c’est que les énigmes sont réellement le centre du jeu et que parfois il faut vraiment se creuser pour trouver la solution. En habilité pure on peut par exemple citer Super Meat Boy qui repose entièrement son gameplay là-dessus, et où la moindre erreur au pixel près est fatale. Ce qui sur le long terme peut causer des effets de rage insoupçonnées !

Le jeu indépendant, véritable moteur

Ori-and-the-Blind-Forest-3

Le jeu indé est une véritable bénédiction pour la 2D et surtout les jeux de plates-formes. Peut être plus simple à réaliser et moins chers à produire, ils sont depuis quelques années le fer de lance de l’indépendance. Super Meat Boy est un cas d’école, développé en 3 semaines par deux copains Edmund McMillen et Tommy Refenes et il va rapporter des millions. Mais le jeu qui va vraiment mettre un boost à l’usage de la 2D est Terraria et ses 200 000 ventes en 1 semaine en faisant un des plus gros succès indé après Minecraft. Ce qui fait le succès de la 2D plate-forme c’est qu’elle réussit à se réinventer en proposant très souvent une toute nouvelle approche du jeu vidéo. Parfois, le gameplay pur comme celui de Terraria laisse place à l’esthétique comme c’est le cas pour toute une série de jeux où la poésie s’exprime librement comme le merveilleux Ori and the Blind Forest qui est un véritable voyage onirique.

La 2D immortelle

Sonic

Simple et efficace, la 2D plait donc toujours aux joueurs et est jouable aussi agréablement sur PC que sur console de salon et même portable. Ce qui plait c’est la simplicité, le fait d’être maître de son personnage, de devoir faire preuve d’adresse et de tout simplement se laisser porter au gré des niveaux. De pouvoir, d’un Sonic à un Trine, profiter d’une multitude de choix de gameplay selon les goûts et les couleurs. De mélanger réflexion, adresse, rapidité ou tout simplement laisser ses yeux admirer ce que les artistes du jeu se sont efforcés de transmettre. Les développeurs regorgent d’ailleurs d’imagination pour nous proposer des jeux toujours plus fous et toujours plus beaux !

RaymanOrigins_PreE3_HD_Boss

Le jeu de plates-formes 2D peut définitivement convenir à tout type de joueur tant l’éclectisme est grand. Ainsi si vous souhaitez partir pour une aventure onirique ou pour un jeu d’adresse rapide, c’est possible ! La seule limite aux jeux de plates-formes 2D, c’est l’imagination de l’Homme. On est donc certains d’avoir encore de belles surprises dans les années à venir. Quel genre de jeux de plates-formes préférez-vous ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux