12 057 personnes connectées

La Chine l’a enfin confirmé : sa station spatiale va s’écraser sur la Terre

La scène internationale le suspectait depuis des mois, la Chine l’a finalement confirmé : sa station spatiale ne répond plus. Tiangong-1 mesure une dizaine de mètres, pèse huit tonnes, et est en chute libre en direction de la Terre.

Lancée en 2011, Tiangong-1 était un moyen pour la Chine se hisser au rang des Etats-Unis ou de la Russie parmi les plus grandes puissances spatiales. Et si la station spatiale a bien achevé sa mission le 21 mars 2016, les scientifiques chinois en ont perdu le contrôle. Une annonce d’un haut responsable du programme spatial chinois lors d’une conférence de presse, la semaine dernière, a mis fin à des mois de spéculation. La déclaration est survenue une semaine après la mise en orbite réussie de Tiangong-2, la nouvelle spatiale chinoise.

Une station spatiale vole en orbite autour de la Terre via Shutterstock
Une station spatiale vole en orbite autour de la Terre via Shutterstock

Résultat : le module de Tiangong-1 va s’écraser sur la Terre à un endroit inconnu. Selon les calculs, sa désintégration au sol serait prévue d’ici la fin de l’année 2017, mais elle sera aléatoire. En temps normal, les scientifiques décident du moment auquel retombera la station spatiale, et font en sorte que l’entrée dans l’atmosphère se fasse au dessus de l’océan. Or, dans ce cas, rien n’est prévisible.

Inutile de s’affoler pour autant, la très grande partie du matériel se consume dès l’entrée dans l’atmosphère. « Mais sur ce type d’appareil très gros, tout ne va pas disparaître à l’entrée dans l’atmosphère, », explique Olivier Groussin, astronome au Laboratoire d’astrophysique de Marseille. Les impacts de débris au sol seront donc inévitables.

Une station spatiale en orbite via Shutterstock
Une station spatiale en orbite via Shutterstock

« Selon nos calculs et analyses, la plupart des morceaux brûleront lors de leur rentrée dans l’atmosphère », Wu Ping, directrice adjointe du Bureau chinois de génie des vols spatiaux habités, se veut rassurante. Et si les dégâts au sol seront inévitables, les scientifiques pourront tout de même prévoir son arrivée quelques jours avant qu’elle n’entre dans l’atmosphère.

Les autorités chinoises se veulent rassurantes, mais il est difficile d’anticiper la chute de la station spatiale. Espérons tout de même que Tiangong-1 s’écrase dans une région de la planète inhabitée. Et si l’espace vous fascine, assistez à la naissance de la voie lactée.

Ces articles vont vous plaire

Le fondateur du prix Nobel était fabricant d’armes

— @DailyGeekShow