12 989 personnes connectées

SpaceX veut désormais relever un nouveau défi avec sa fusée recyclée

Rien ne semble pouvoir arrêter Elon Musk. SpaceX, son entreprise spécialisée dans les vols spatiaux et les fusées low-cost, est sur le point de relever un nouveau défi. En parallèle de son programme qui prévoit d’envoyer le premier vol habité sur Mars avant 2025, SpaceX progresse à grands pas dans la conception de fusées réutilisables, ouvrant une nouvelle ère pour la conquête spatiale.

 

Une volte face après 24 heures d’atterrissage

Fin mars, SpaceX est entré dans l’histoire en réussissant à relancer et à faire atterrir de nouveau une fusée Falcon 9 déjà utilisée, tout en conservant le premier étage de la fusée qui finit généralement par s’écraser après avoir rempli sa mission. Pour la première fois, une compagnie parvenait à lancer une mission dans l’espace avec succès grâce à une fusée réutilisable.

Mais Musk ne se repose jamais sur ses réussites, rien de mieux pour lui que de célébrer une victoire par un nouveau défi ! Il a annoncé sur son compte Twitter quelques heures après l’exploit de SpaceX, que leur prochain objectif était de pouvoir relancer la Falcon 9 recyclée dans les 24 heures après son atterrissage. Un voyage de plus pour la fusée de SpaceX qui pourrait être réutilisée de multiples façons.

 

 

Réduire le coût des voyages spatiaux

Les fusées réutilisables pourraient permettre d’économiser 30 % sur les lancements, soit environ 17 millions d’euros par lancement. Le coût des voyages spatiaux constitue un véritable frein au développement des nouvelles technologies, mais avec les fusées recyclées de SpaceX, les entreprises et les organisations dédiées à l’espace pourraient faire d’immenses économies.

L’objectif de SpaceX est de rendre les voyages spatiaux comparables aux voyages en avion, la présidente Gwynne Shotwell souhaite d’ailleurs que les fusées deviennent réutilisables comme les aéronefs.

Credit : US Air Force, Wikimedia Commons

 

Une grande avancée pour la colonisation de Mars

SpaceX travaille activement sur ses capsules Dragon afin d’envoyer un vaisseau habité sur Mars avant 2025. Mais au-delà du premier vol en direction de la planète rouge, les progrès qui ont été faits en matière de fusées réutilisables pourraient grandement faciliter la colonisation de Mars. Pour construire la Mars Base Alpha et permettre aux humains de vivre sous les dômes géodésiques imaginés par Musk, il faudra assurer des transports réguliers entre la Terre et Mars.

Ainsi Musk souhaite développer un système de transit interplanétaire qui ferait le lien entre les planètes. Mais un tel réseau de transports spatiaux ne peut réussir que si les coûts sont abordables, et la fusée Falcon 9 s’inscrit véritablement en ce sens…

Credit : NASA

Ces articles vont vous plaire

icone dossier

Onze est la contraction de “undecim” en latin, qui signifie “dix et un”

— @DailyGeekShow