12 615 personnes connectées

Parcourez l’univers à la recherche d’extraterrestres avec Space Dandy, cet anime coloré à l’humour absurde !

Avec des légendes comme Cowboy Bebop et Samurai Champloo sur son CV, il est normal que les amateurs d’anime du monde entier retiennent leur souffle lorsque Shinichiro Watanabe décide de créer une nouvelle série. Space Dandy est sa création de 2014 et mélange comédie et space opera dans une histoire complètement déjantée où le protagoniste parcourt la galaxie à la recherche de nouvelles espèces extraterrestres. Lumière sur une aventure pas comme les autres !

 

En plus de revenir sur le devant de la scène en présentant un nouvel anime dans l’espace, Watanabe réunit la majorité de l’équipe créative de Cowboy Bebop pour l’occasion, avec la scénariste Keiko Nobumoto en tête. Tout le monde avait adoré les aventures de Samurai Champloo et son ambiance entre Japon féodal et hip-hop ou même l’histoire d’amitié de Kaoru et Sentaro dans Kids on the Slope, mais c’est vraiment le genre du space opera qui avait fait de Watanabe l’un des maîtres du genre et les amateurs d’anime ont donc attendu la série comme une suite spirituelle à Cowboy Bebop.

 

cm-spacedandy-cover

 

C’est justement une erreur qui en a déçu beaucoup, car avec Watanabe, il ne faut jamais s’attendre à avoir deux fois la même chose. Les quelques sessions les plus folles de l’équipage du Bebop n’arrivent pas à la cheville de la folie qui anime chaque épisode de Space Dandy. Ça se déroule dans l’espace et Dandy est à la fois le nom du personnage principal et représente la philosophie du héros. Ce dernier est un chasseur d’aliens. Pas du genre des xénomorphes qui veulent vous trucider (enfin ça dépend lesquels), mais des formes de vies encore inconnues pour les ramener au centre de recherche extraterrestre en échange d’argent.

À chaque épisode, les formes et les couleurs des nouvelles espèces rencontrées parviennent à piquer la curiosité de l’imagination du spectateur. Malheureusement, la curiosité de Dandy, elle, est souvent portée sur les femmes, le poussant à procrastiner dans son restaurant galactique préféré : Boobies. Pour l’accompagner, Meow, un bétélgeusien qui ressemble à un chat anthropomorphique et un robot du nom de QT. Alors que les deux premiers sont complètement inconscients de la gravité de leurs actes, QT a tendance à être le seul être responsable à bord de l’Aloha Oe, le vaisseau de Dandy.

 

cm-spacedandy-chara

 

Le vaisseau en question en verra des vertes et des pas mûres alors que l’équipage se lance à la poursuite d’aliens qu’ils ne prennent pas le temps d’étudier et dont ils ne connaissent par conséquent pas les capacités souvent exceptionnelles. Au niveau du scénario, il faut rajouter à cela deux empires galactiques qui tentent de mettre la main sur le trio sans que l’on sache pourquoi. La simplicité de son concept fait tout le charme de l’anime, car le spectateur est censé se concentrer à la fois sur le fond et la forme. En ce qui concerne la dernière, l’animation et la musique sont impeccables. Quiconque aime l’animation sera captivé en quelques secondes par les couleurs et les mouvements de l’univers de Space Dandy.

Il y a un décalage certain entre la gravité de la situation, l’étendue de la recherche des empires et la grandeur de l’espace en comparaison au manque de sérieux avec lequel Dandy aborde la vie. Si la majorité de la série est comique, elle ne manque pas de toucher en second niveau de lecture à des thèmes cosmiques et métaphysiques, le tout mélangé dans des tranches de vie d’un univers complètement fou, avec des objets qui brillent à chaque plan et des couleurs pastel ou flashy sur toutes les espèces présentes à l’écran. Avec la diversité qu’offre Space Dandy, vous n’êtes peut-être pas certain d’aimer tous les épisodes, mais il sera difficile de ne pas tomber sous le charme de l’univers.

 

cm-spacedandy-ship

cm-spacedandy-ded

cm-spacedandy-meow

cm-spacedandy-dandy

 

Dandy et ses équipiers voyagent dans un space opera complètement absurde, abondamment coloré et hilarant à regarder. Même ceux qui n’accrochent pas nécessairement à l’humour simpliste de la série peuvent apprécier l’anime pour ce qu’il propose sur un plan graphique et créatif. Ce qui est certain, c’est que Shinichiro Watanabe est de nouveau parvenu à créer quelque chose qui ne ressemble à rien d’existant. Quelle race extraterrestre de Space Dandy préférez-vous ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux