13 210 personnes connectées

La lumière bleue détient un pouvoir insoupçonné : elle a rendu la mémoire à des souris amnésiques

Des chercheurs du MIT ont réussi une prouesse : rétablir la mémoire de souris souffrant d’amnésie. Pour ce faire, les scientifiques ont administré aux petites bêtes une molécule rendant leurs neurones plus sensibles à un certain type de lumière. Ils ont ensuite exposé les souris à une lumière bleue, et instantanément celles-ci ont retrouvé leur mémoire. Un pas de géant pour les neurosciences ! SooCurious vous en dit plus sur cette étude prometteuse.  

Les chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont réussi à rendre l’impossible possible. En effet, qui aurait pu penser qu’il était possible de réactiver des souvenirs pourtant oubliés. Pour réussir leur exploit, les chercheurs ont tout d’abord infligé des chocs à des souris, pour créer un souvenir douloureux. Ils ont alors pu identifier les zones du cerveau qui s’activaient lorsqu’elles s’en souvenaient et donc, retrouver les neurones qui étaient liés à ce souvenir.

souris-lumiere-bleu
Une souris sous lumière bleue (image d’illustration) via Shutterstock

Les scientifiques ont ensuite administré de l’anisomycine, un médicament qui bloque la fabrication de nouvelles protéines. Ainsi, en empêchant la création de protéines dans ces neurones spécifiques, les chercheurs ont rendu les souris amnésiques, celles-ci ne se souvenant plus de l’épisode douloureux. Les souris souffrant dès lors d’une amnésie rétrograde. Mais comment pouvaient-ils en être sûrs ? Eh bien, les souris ayant été traitées ne manifestaient aucune inquiétude face à la menace de la décharge alors que les souris témoins (celles n’ayant pas reçu la protéine) étaient complètement effrayées, celles-ci se souvenant très bien de leur souvenir douloureux.

Pour continuer leur expérience, les scientifiques ont recherché les neurones qui étaient auparavant impliqués dans le souvenir douloureux, pour y injecter une protéine les rendant sensibles à la lumière bleue. Une fois fait, il ne restait plus qu’à exposer ces derniers au faisceau de ladite lumière. Résultat : les souris ont alors de nouveau manifesté de la panique à la menace d’une décharge. Leur mémoire était donc revenue !

souris
Une souris sur une table bleue via Shutterstock

Outre le fait que cette expérience était concluante, les recherches dévoilent donc que les souvenirs que l’on croit définitivement perdus ne le sont pas toujours. Notre cerveau stocke bien ces souvenirs quelque part, la perte de mémoire pouvant alors être due à la « désactivation » de certains chemins pour les retrouver, tout simplement. Pour le neurologue Susumu Tonegawa : « L’amnésie est un problème d’incapacité à récupérer les informations. » Leur expérience représente donc un véritable espoir pour réussir à faire recouvrir la mémoire à certaines personnes amnésiques ou même souffrant de certaines maladies neurologiques comme Alzheimer.

souris-probleme
Une souris dans un labyrinthe via Shutterstock

Ces résultats sont stupéfiants, ils pourraient d’ailleurs repenser la recherche en neurosciences ! Les chercheurs ont tout de même réussi à créer un souvenir, l’effacer pour ensuite le faire renaître. A la rédaction, on est épatés par cette étude mais on reste sceptiques quant à l’utilisation de souris dans leur expérience, ces dernières ayant sûrement souffert pour en arriver à de tels résultats. Et vous, pensez-vous que les découvertes d’une telle ampleur valent la souffrance d’un animal ou que les scientifiques devraient cesser d’utiliser des souris quitte à freiner leurs trouvailles ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux