12 866 personnes connectées

Voici comment aider vos animaux de compagnie lorsqu’il fait chaud

Si nous sommes sujets aux coups de chaleur lorsque les températures se font élevées, nos amies les bêtes le sont aussi. Voici quelques conseils pour anticiper et apaiser la surchauffe !

Chats et chiens : ils ne réagissent pas comme nous

Avant de s’inquiéter de voir son chien ou son chat adoré se promener au soleil, quelques petites choses sont à savoir. Tout d’abord, malgré leur fourrure, ces animaux vivent aussi dans des régions plus chaudes que la France : ils peuvent donc supporter leurs étés. De plus, la température interne des chats et des chiens tourne autour des 38 °C à 38,5 °C : ils sont donc moins sensibles à la chaleur que nous et nos 37 °C. Enfin, nos amies les bêtes ne courent pas les rues par temps de canicule : moins actifs que nous, ils se tiennent tranquillement à l’ombre en attendant que ça passe !

Anticiper : hydrater par tous les moyens

Si les chiens halètent et les chats transpirent légèrement entre les orteils, nos animaux de compagnie n’évacuent pas la chaleur comme nous. Il convient donc de veiller à laisser en permanence à leur portée un bol d’eau fraîche dès que les températures ne redescendent plus en-dessous de 20°C de jour comme de nuit et dépassent les 30 °C en journée. Si vous remarquez que votre compagnon aime ça, n’hésitez pas à le mouiller ou à lui appliquer un tissu humide.

Comme pour nous, l’effort est à limiter lors de grosses chaleurs. Certes, les chiens aimeront toujours partir en balade, mais ce n’est pas le moment de se lancer dans une grande sortie : choisissez un chemin ombragé et gardez un rythme tranquille. En voiture, n’oubliez pas la clim et ne laissez ni chat ni chien dans un véhicule à l’arrêt !

Qui sont les animaux les plus sensibles ?

Sur sa page Facebook, un vétérinaire de la clinique réunionnaise Mouria dresse la liste des animaux qui sont particulièrement sensibles au coup de chaleur : « animaux cardiaques, animaux en surpoids, les races brachycéphales (bouledogues, carlins, boxers, persans…) ou les animaux à pelage dense et/ou foncé (terre-neuve par exemple ». Les animaux à museau court ont en effet de moins bonnes capacités respiratoires : ils hyperventilent rapidement sous l’effet de la chaleur ou de l’effort.

Tout comme nous, les animaux jeunes et les animaux particulièrement âgés présentent également une plus grande sensibilité à la chaleur. Ils ne boivent pas beaucoup de leur propre initiative ? Offrez-leur du lait, qui leur plaira davantage que l’eau !

Comment réagir en cas de coup de chaud ?

Vos précautions n’ont pas suffi ? Le même vétérinaire donne les signes à surveiller et les premier gestes à effectuer : « votre animal présente un ou plusieurs des signes suivants : respiration haletante persistante, faiblesse, gencives rouge vif ou violacées, état de conscience altéré, agitation ; contactez immédiatement votre vétérinaire traitant. Le temps qu’il soit pris en charge, détrempez le pelage de votre animal avec de l’eau tiède (l’eau très froide bloque le phénomène de sudation), enveloppez-le de linges humides, proposez-lui à boire, roulez avec les fenêtres grandes ouvertes. »