13 878 personnes connectées

Aujourd’hui controversé, le cannabis a pourtant été le fondement de notre société occidentale

Alors que la légalisation du cannabis fait encore débat dans de nombreux pays du monde, l’histoire de notre société est sur le point de désapprouver la morale. Une équipe d’archéologues allemands a découvert que la plante psychoactive aurait été domestiquée et commercialisée par les pères fondateurs préhistoriques de l’Europe.

En 2014, environ 50 tonnes de cannabis ont été saisies en France. La tentative de contrôle toujours plus accrue vient de rencontrer un drôle d’adversaire : la préhistoire. Dans une étude publiée en juin 2016, des chercheurs démontrent que le trafic de drogue aurait été décisif à la construction de la civilisation occidentale.

La marijuana telle que nous la connaissons actuellement Via Shutterstock
La marijuana telle que nous la connaissons actuellement via Shutterstock

L’étude remonte aux origines de la culture du cannabis. Il a été prouvé que la plante était cultivée dans deux endroits indépendants, situés en Asie et en Europe, 5000 ans avant notre époque, pendant l’ère paléolithique. Puis l’une des tribus potentiellement fondatrices de notre civilisation, les cavaliers Yamna, aurait exporté la plante vers l’est et s’en serait servis comme monnaie d’échange, « une culture de rente avant l’invention de l’argent » selon les chercheurs.

Cette étude nuance l’hypothèse qui situait la première domestication de la plante en Asie centrale, il y a environ 11 000 ans. L’agriculture est apparue en Asie et en Europe au même moment que la domestication et la prise de cannabis par les proto-Européens. « Les plants de cannabis ont visiblement commencé à être disséminés largement il y a 10 000 ans, voire plus tôt », explique Tengwen Long, l’un des chercheurs de l’université de Berlin.

Un grelin tissé en chanvre
Un grelin tissé en chanvre

Tengwen Long et Pavel Tarasov, les principaux chercheurs, ont analysé les données archéologiques et environnementales, puis ils ont dressé la première base de données destinée à identifier les origines de la plante. Donc, selon eux, 5000 ans avant J.-C., grâce aux chevaux, les peuples nomades européens parcoururent d’importantes distances et établirent les premiers liens d’un réseau commercial transcontinental par le Corridor du Hexi, future route de la soie.

L’utilisation du cannabis que nous connaissons de nos jours n’était cependant pas la principale à l’époque. Conquis par ses bienfaits alimentaires, textiles ou encore médicaux, nos ancêtres devaient certainement utiliser la plante pour bien d’autres choses, comme l’histoire moderne l’a prouvé. Par exemple, les fibres de chanvre servaient déjà à confectionner des vêtements en Chine 600 ans avant J.-C.

Au Moyen Âge, le cannabis, était considéré comme une plante magique associée à la sorcellerie. Les vêtements royaux occidentaux étaient souvent constitués d’un mélange de chanvre et de lin. La première Bible imprimée par Gutenberg aurait été sur du papier de chanvre. Le papier de chanvre est utilisé jusqu’au XIXe siècle. Les fibres ont longtemps été utilisées pour fabriquer les billets de banque avant d’être remplacées par de l’ortie. Elles ont également été utilisées pendant longtemps pour tisser les voilures des bateaux et les cordages.

L’étude de l’équipe de chercheurs berlinois est toujours en cours d’approfondissement mais permet de voir les débuts de notre société sous un autre angle. La plante qui provoque tant de débats n’a pas encore livré tous ses secrets, comme le prouve cette avancée prometteuse qui montre que le cannabis est efficace contre la maladie d’Alzheimer.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux