13 723 personnes connectées

Pour contribuer au bien-être des employés, un élu suédois souhaite créer… une pause sexe !

Si votre patron vous proposait de prendre une pause sexe pendant votre journée de travail, que feriez-vous ? C’est en tout cas le projet insolite que souhaiterait mettre en place un conseiller municipal suédois. Bien loin de la traditionnelle pause café, cette proposition insolite serait l’occasion pour ses bénéficiaires de s’accorder un moment de répit mais surtout de prendre soin de leur couple. 

 

En quoi consisterait cette pause insolite ?

Selon Per-Erik Muskos, conseiller municipal du village suédois d’Övertorneå, « les Suédois devraient prendre une pause rémunérée durant le travail pour rentrer chez eux et avoir des relations sexuelles avec leur partenaire ». D’après lui, chacun devrait ainsi prendre une pause d’une heure pour rester en forme mais principalement pour garantir des relations de meilleur qualité au sein même des couples car le travail mettrait l’amour en danger.

 

Un temps pour prendre soin de son couple et de sa santé

Afin d’affirmer la véracité de ses propos, Per-Erik Muskos s’appuie sur plusieurs études notamment une réalisée par la Fondation nationale américaine pour le sommeil. Celle-ci révèle que le travail peut avoir de lourdes conséquences sur la vie sexuelle des couples. Selon cette étude, à cause des contraintes du quotidien (travail, gestion de la maison, enfants…), un couple américain sur quatre ne peut plus s’accorder du temps au lit.

« Le sexe est une denrée rare dans de nombreuses relations longues. La vie quotidienne est devenue stressante, les enfants sont à la maison, il faut s’en occuper. Cela pourrait être l’occasion pour les parents d’avoir du temps rien qu’à eux » d’après l’élu Suédois.

 

La pause sexe peut-elle être instaurée en Suède ?

Si elle paraît insolite au premier abord, cette pause sexe pourrait voir le jour en Suède car le pays accorde une grande importance au bien-être de ses concitoyens. L’équilibre entre vie privée et vie professionnelle étant capital pour les Suédois, la proposition est envisageable.

Un détail peut empêcher sa mise en œuvre : les dérives qui pousseraient des employés à profiter de cette pause pour simplement prendre l’air. L’élu estime toutefois qu’il s’agit avant tout d’une question de confiance et que nombreux sont ceux et celles qui souhaiteraient mettre à profit cette pause pour davantage profiter de l’élu(e) de leur cœur.