12 184 personnes connectées

Cette étude prouve que faire l’amour une fois par semaine est la clé de votre bonheur conjugal !

Chez certains couples, le sexe apparaît comme une composante essentielle de la relation. Mais face aux stéréotypes qui veulent que des rapports accrus augmentent le bonheur des amants, une étude américaine en vient à une tout autre conclusion. Selon elle, faire l’amour une fois par semaine suffirait aux couples pour être heureux. SooCurious vous présente cette étude surprenante.

Sexe-une
Un couple après l’amour via Shutterstock

L’étude américaine menée par le Dr Amy Muise, de l’Université de Toronto à Mississauga, s’appuie sur trois recherches. Au total, les résultats reposent sur l’observation de pas moins de 30 000 Américains sur 40 ans. Le premier de ces travaux a analysé les réponses, entre 1989 et 2012, de 25 000 hommes et femmes résidents des Etats-Unis. Les participants répondaient à des questions sociologiques, telles que les opinions sur les relations raciales, la religion ou le sexe. Une autre recherche encore a étudié, durant 14 ans, les habitudes sexuelles et le bonheur de 2400 couples mariés aux Etats-Unis.

Les résultats montrent, indépendamment du sexe ou de l’âge, que le bonheur des couples augmente avec la fréquence des relations sexuelles, mais dans la limite d’une fois par semaine. Cela signifie qu’au-delà d’un rapport sexuel par semaine, il n’y aucune influence directe sur le bonheur des couples.

Sexe-Shutterstock-1 Un couple faisant l’amour via Shutterstock

Dans le cas d’un troisième travail, mené sur 335 personnes, les résultats étaient significativement identiques, mais révélaient un autre fait étonnant : la différence de bonheur entre des couples aux rapports sexuels moins fréquents et ceux qui s’accouplaient plus souvent était plus élevée qu’entre ceux qui gagnaient peu d’argent et ceux qui en gagnaient beaucoup. Ainsi, selon le Dr Muise, « les gens pensent souvent que plus d’argent et de sexe équivalent à plus de bonheur, mais ce n’est vrai que jusqu’à un certain point ».

Bien sûr, les résultat de l’étude menée par le Dr Muise n’impliquent pas nécessairement que les couples devraient changer leurs habitudes sexuelles pour les rapprocher d’une fois par semaine, mais que les partenaires devraient discuter entre eux pour déterminer si leurs besoins mutuels se rencontrent.

Sexe-Shutterstock-2 Un couple faisant l’amour via Shutterstock

Egalement, ces travaux ne s’appuient que sur des couples. Les résultats ne concernent donc pas les célibataires, dont le bonheur dépend d’autres facteurs, selon le Dr Muise. Parmi ceux-ci se trouvent le contexte de la relation dans laquelle survient le coït, mais aussi l’aisance des amants à entretenir des rapports sexuels extraconjugaux.

Ces résultats sont étonnants. Surtout, ils tordent le cou aux clichés selon lesquels l’abondance de sexe, ou même d’argent, sont synonymes de bonheur. Si ce genre d’étude vous intéresse, découvrez-en une autre selon laquelle la génétique expliquerait votre orientation sexuelle. Pensez-vous que ce genre d’étude indique une vraie tendance, ou estimez-vous plutôt que le lien entre bonheur et sexe dépend de chaque individu ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux