13 988 personnes connectées

13 anecdotes surprenantes sur les services secrets que vous ne soupçonniez certainement pas


Travailler pour les services secrets ne se résume pas à boire des martinis, parler dans des chaussures-téléphones ou encore faire des visioconférences dans sa voiture dernier cri. SooCurious vous présente 13 anecdotes plus surprenantes les unes que les autres.

 

Abraham Lincoln a signé la loi créant les services secrets le jour de son assassinat

Représentation de l'assassinat d'Abraham Lincoln

Le 14 avril 1865, alors qu’il assiste à une pièce de théâtre, Abraham Lincoln est tué d’une balle. L’ironie du sort : dans la même journée, il avait signé la loi créant les services secrets. Cependant, ces services n’étaient pas encore en mesure de le protéger. A l’époque, la mission initiale des services secrets était de lutter contre la fausse monnaie, la protection du président et de la Maison-Blanche s’est faite a posteriori.

 

En 2011, les services britanniques ont introduit des recettes de cupcakes sur le site d’Al-Qaïda

cupcakes

Inquiétés par les risques d’influence du nouveau magazine d’Al-Qaïda, les services secrets britanniques ont frappé ; et non sans humour. A la place d’un mode d’emploi qui expliquait comment construire une bombe artisanale, les lecteurs pouvaient découvrir les « meilleures recettes de cupcakes en Amérique ».  

 

Les Américains avaient prévu de larguer des préservatifs énormes dans les blocs soviétiques pour affirmer leur puissance

1241749044_9bdccbb8aa_o

Pendant la guerre froide, le bureau de la coordination des politiques des Etats-Unis était connu pour mener une guerre psychologique secrète contre les Soviétiques. L’équipe eut pour idée de larguer des préservatifs énormes sur lesquels était inscrit « Taille Moyenne » dans les blocs de l’est. Le but était tout bonnement de démoraliser l’ennemi en affirmant sa supériorité anatomique. Cette stratégie n’a finalement jamais été mise en place.

 

Pour espionner Mao Zedong, Staline a fait analyser ses excréments

Mao et Staline

Igor Atamenko, un ancien agent des services secrets soviétiques, a rapporté à la BBC qu’une cellule dédiée à l’analyse des excréments avait été mise en place au sein des services secrets. Cette cellule, dirigée par Staline, utilisait les excréments pour mieux cerner la personnalité des ennemis. En 1949, le dirigeant de la République populaire de Chine, Mao Zedong se rend à Moscou pour un rendez-vous diplomatique avec Staline. Mao, qui ignorait certainement que les toilettes avaient été trafiqués pour conserver ses excréments, se plaint d’avoir été séquestré par Staline. Après avoir reçu les résultats de l’analyse des selles, Staline aurait refusé de signer un partenariat avec Mao.

 

La CIA a engagé un savant fou

savant-fou

Un savant fou a été engagé par la CIA pour travailler sur des programmes de contrôle mental via Shutterstock

Dans les années 50, la CIA s’est intéressée au contrôle de l’esprit pour mieux lutter contre les Soviétiques. Le Dr Sidney, qui vendait des arbres de Noël au bord de la route, a été engagé pour travailler sur des programmes de contrôle mental. Il fut à la tête du projet MKULTRA, où il fit des tests avec du LSD et d’autres substances psychotropes pour désorienter les sujets. Il a été impliqué dans des expériences paranormales et sur le lavage de cerveau.

 

Vladimir Poutine a travaillé pour les services secrets 

Vladimir_Putin-6

Le président russe Vladimir Poutine a travaillé pour le KGB, le service de renseignement de l’URRS post-stalinienne. Il suivit un cours à l’Institut Andropov du KGB à Moscou en vue de devenir espion. Il travailla en RDA comme major des services secrets russes et y recrutait des espions. Il profita de son statut pour contraindre un professeur de médecine à lui révéler ses études sur les poisons mortels, en le faisant chanter avec des éléments pornographiques.

 

Le salaire mensuel de l’agent secret James Bond est d’environ 30 000 dollars

james BondTout le monde connait le penchant pour le luxe du personnage James Bond. Et il peut se le permettre : dans le roman Goldfinder (1959), son salaire est établi à 28 719 018 dollars.

 

Parmi les services secrets français, une dizaines de « tueurs de la République » assassinent en secret les « ennemis de la France »

militaires

Une dizaine de militaires inconnus travaillent pour les services secrets dans la clandestinité. Appelée la « cellule Alpha », ce groupe opère dans le plus grand secret en tuant des cibles considérées comme ennemis de la France. Ces agents très spéciaux opèrent régulièrement aux quatre coins du monde depuis le milieu des années 80.

 

De 1945 à 2012, environ 200 agents secrets français sont morts à l’étranger dans l’anonymat

cimetiere-france

Trois spécialistes du renseignement ont publié un livre sur « L’histoire politique des services secrets français ». Ils y ont intégré une liste provisoire d’agents morts dans la clandestinité. On peut y trouver le nom de leur unité ainsi que la date et le lieu de leur décès.

 

La CIA a misé plus de 20 millions d’euros sur un chat qui s’est fait écraser dès sa première mission secrète

Un chat espion

Un chat espion via Shutterstock

Dans les années 60, la CIA a dépensé plus de 20 millions de dollars à équiper un chat d’un mini-micro et d’une mini-antenne afin d’espionner les Soviétiques.  Quelques minutes après le début de sa première mission, le chat s’est fait écraser par un taxi.

 

La NSA espionne toutes les institutions diplomatiques étrangères basées à Washington

Big Brother

D’après les révélations de l’informaticien Edward Snowden en 2013, la National Security Agency aurait espionné l’ambassade de France, d’Italie et de Grèce. Les trois pays figureraient dans la liste de 38 « cibles » de la NSA. La Turquie, la Corse-du-Sud, l’Inde, le Mexique et le Japon seraient aussi ciblés. Selon le Guardian, la NSA aurait placé un logiciel d’écoute dans les cryptofax, hacké les ordinateurs, et mis sur écoute le personnel diplomatique.

 

Le FBI et la NSA ont creusé un tunnel sous l’ambassade soviétique

Un tunnel

En période de guerre froide, toutes les stratégies étaient bonnes pour espionner son adversaire. Dans les années 80, les Etats-Unis ont commencé à creuser un énorme tunnel qui conduisait directement sous l’ambassade soviétique. Le projet, dirigé par le FBI et la NSA, a coûté des centaines de millions de dollars.

 

La CIA a soutenu en secret des artistes expressionnistes américains à des fins de propagande

Peinture expressionniste de Pollock Pendant la guerre froide, la CIA a financé l’expressionnisme abstrait pour mener une guerre de propagande contre le bloc soviétique. Cette politique dite « de la grande laisse » a permis à des artistes tels que Pollock, Motherwell, ou encore Rothko, d’exposer leurs toiles dans les quatre coins du monde. Cette opération a été menée de façon si secrète que certains artistes n’étaient pas au courant.

Ces anecdotes vous ont-elles surpris ? A la rédaction, certaines nous ont font sourire, et d’autres grincer des dents… Elles nous rappellent que nous ne saurons jamais tout, que ce soit pour notre sécurité ou non. Si vous aimez être surpris, vous serez étonné par ces 6 découvertes épatantes que la science n’arrive toujours pas à expliquer aujourd’hui.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux