13 383 personnes connectées

Cette seringue sauve la vie en quelques secondes : elle stoppe instantanément l’hémorragie d’une blessure par balle

Les avancées médicales n’en finissent plus de nous surprendre. En 15 secondes seulement, une seringue contenant des mini-éponges est capable de stopper l’hémorragie causée par une blessure par balle. Utilisée principalement sur les champs de bataille ou dans les situations d’urgence, cette technologie intéresse également le grand public. SooCurious vous en dit plus sur cette incroyable seringue.

Xstat 30, développé par la société américaine RevMedx (Revolutionary Medical Technologies), est un dispositif qui pourrait sauver de nombreuses vies. Cette remarquable seringue remplie de 92 mini-éponges est capable de stopper une hémorragie en absorbant le sang. Après des résultats concluants dans le domaine militaire, la Food and Drug Administration (FDA) a autorisé la commercialisation de cette invention pour le grand public.

eponge-seringue4

Cet instrument médical est particulièrement utile sur les champs de bataille ou dans les situations d’urgence. Dans ces moments intenses où le temps et les moyens manquent, l’enjeu est de maintenir en vie la personne blessée jusqu’à ce qu’elle puisse être transportée à l’hôpital. Pour cela et afin de stopper l’hémorragie, effectuer une pression à l’aide d’un pansement de gaze était alors la solution la plus pratique et la plus efficiente. Selon l’United States Army Institute of Surgical Research et la FDA, 30 % à 40 % des décès de civils par lésion traumatique sont causés par une hémorragie. Et 33 % à 56 % d’entre eux se produisent avant d’atteindre un centre de traitement.

Ce nouveau système pourrait permettre d’éviter de nombreuses morts. A base de cellulose et composées d’un revêtement de chitosane, une substance antibactérienne provenant des carapaces de crevettes, les éponges de cette seringue sont ultra-absorbantes. Au contact du sang, celles-ci grossissent de 15 fois leur volume et peuvent absorber jusqu’à 300 millilitres de liquide. Stériles et biocompatibles, elles sont particulièrement utiles pour les parties du corps où un garrot ne peut être apposé, à l’instar de l’aine ou des aisselles.

eponge-seringue2 eponge-seringue3

À l’aide de la seringue à piston, les éponges sont injectées dans la blessure. En gonflant, les éponges remplissent la cavité de la plaie et bloquent les saignements. Le nombre de seringues et d’éponges dépend de la gravité et de la taille de la blessure, mais il est possible d’utiliser jusqu’à trois seringues par patient. Celles-ci peuvent rester pendant quatre heures dans le corps, jusqu’à ce que le blessé bénéficie d’une intervention chirurgicale.

Malheureusement, cette incroyable invention a ses limites. En effet, ce dispositif est inutilisable sur de nombreuses parties du corps, notamment l’abdomen, le thorax, au niveau du bassin ou de la clavicule. Autre inconvénient, ces éponges doivent être retirées après l’opération car elle ne sont pas résorbables. Pour cette raison et en cas d’oubli, chaque minuscule éponge est marquée d’une croix bleue visible aux rayons X.

eponge-seringue7

Cette invention pleine de promesses est vraiment surprenante ! À la rédaction, nous sommes impressionnés par l’ingéniosité et l’efficacité de ces mini-éponges. Si les avancées médicales vous passionnent, découvrez cette technologie permettant de maintenir un cœur en état stable hors du corps. Et vous, imaginiez-vous que de simples éponges pouvaient sauver des milliers de vies ?

Ces articles vont vous plaire

icone video

On n’a pas deux cœurs, un pour les animaux et un pour les humains. On a un cœur ou on n’en a pas.

— Alphonse de Lamartine