13 465 personnes connectées

Remontez le temps pour sauver Kennedy dans 11/22/63, cette série surprenante adaptée d'un roman de Stephen King

serie-une-king

Depuis les années 2000, les adaptations des œuvres de Stephen King sont monnaie courante. Après avoir fait les grandes heures du cinéma, c’est sur petit écran que sont dorénavant adaptées ses créations et parmi elles, 11/22/63 qui plonge son spectateur en pleine conspiration et voyage temporel. SooGeek revient pour vous sur l’adaptation magistrale de cette œuvre culte.

 

11/22/63 (ou en français 22/11/63) est le nom du roman de Stephen King sorti en 2011 et dans lequel l’auteur explorait l’éventualité d’un voyage dans le temps pouvant servir à sauver JFK. En effet, la date qui a servi de titre est le jour de l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy, le 35e président des Etats-Unis. Voilà un sujet idéal pour le maître de l’horreur tant les rumeurs et théories autour de cette mort tragique ont longtemps fait les gros titres des journaux et sites internet.

Loin d’être une œuvre réaliste, le roman joue avec le temps et nous dévoile les évènements qui surviennent si quelqu’un, aussi bien attentionné soit-il, tente de retourner en 1963 pour sauver Kennedy. Adaptée à l’écran par Hulu, la série reprend presque à la lettre l’histoire dépeinte dans le livre.

Jake Epping, le héros interprété par James Franco, y est un professeur d’anglais originaire du Maine et récemment divorcé. Depuis plusieurs années, Epping fréquente un restaurant duquel il est devenu habitué si bien qu’il entretient une relation amicale forte avec son propriétaire. Ce dernier, nommé Al Templeton, lui révèle un jour qu’il possède dans son arrière-boutique un passage pour le moins étrange. En effet, en entrant dans un placard, il est possible de traverser le temps jusqu’en 1960. Ce passage temporel fut longtemps utilisé par le gérant sans que personne ne l’y surprenne et pour cause, peu importe le temps passé en 1960, il ne se sera écoulé que 2 minutes dans notre époque.

serie-stephen-king

Souffrant d’un cancer du poumon, l’homme confie à Epping qu’il s’est donné une mission cruciale qui revient dorénavant au professeur. En retournant en 1960, son but était de sauver le président Kennedy et ainsi éviter les erreurs et horreurs commises par ceux qui lui succédèrent. A l’article de la mort, il ne peut plus remplir ses obligations et doit passer le flambeau à une personne de confiance.

C’est ainsi que Jake Epping, bien que récalcitrant, décide de tenter l’expérience en retournant en 60, soit 3 ans avant l’assassinat du président, pour prévoir et changer le destin du monde. Malheureusement, la tâche n’est pas aussi simple qu’il le prévoyait et s’il tente, tant bien que mal, de faire au mieux, le temps en décide autrement. En effet, à chaque fois qu’il s’apprête à réécrire l’histoire, le temps se retourne contre lui et survient un accident créant, bien souvent, plus de dégâts que dans la situation initiale.

stephen-king-franco
Que les fans du roman se rassurent, Stephen King a gardé à l’œil la bonne évolution de la série en occupant le poste de producteur exécutif aux côtés de J. J. Abrams. C’est donc dans une œuvre mêlant histoire et science-fiction que plonge le spectateur. A mesure que les épisodes de cette mini-série passent, l’étrange devient de plus en plus présent si bien que le pire ennemi du héros est le temps, surveillant chacun de ses gestes et prévoyant chacune de ses actions, de quoi faire frissonner le plus aguerri des spectateurs.

Grands fans du livre, James Franco et J. J. Abrams ont tenu à lui rendre hommage et c’est une réussite pour l’acteur qui fut, dès les premiers épisodes, acclamé par la critique. Si le casting n’a posé aucun doute au célèbre producteur, le format lui aura demandé un long temps de reflexion. En effet, au moment de la lecture du livre, J. J. Abrams s’est imaginé produire un film mais l’histoire comprenant de nombreux éléments, il aurait été impossible de réaliser un long-métrage sans omettre une partie de l’histoire. C’est donc vers une mini-série de 8 épisodes que l’équipe du film s’est tournée, pour le plus grand bonheur des téléspectateurs.

stephen-king-james-franco-jj-abrams

 

En adaptant Stephen King, Hulu a fait un pari risqué mais le casting, l’histoire et les décors en font une série réussie qui a su charmer les amateurs de thriller et de science-fiction. Si les fans de l’auteur peuvent avoir du mal à se plonger dans la série, les spectateurs n’ayant pas lu le livre ont pu profiter d’une œuvre originale et passionnante. Chez SooGeek, nous avons adoré la mini-série et nous espérons que de nouveaux ouvrages du maître de l’horreur auront droit à un passage aussi remarquable sur petit écran.

Ces articles vont vous plaire

— @Alex_Dobro

Trois astéroïdes ont été baptisés du nom des présentateurs de “C’est pas sorcier”