13 909 personnes connectées

Des ingénieurs développent des réacteurs révolutionnaires alimentés par les déchets nucléaires

reacteur-nucleaire-energie

Plus les années passent, plus l’énergie nucléaire et ses conséquences pour l’avenir écologique de notre planète sont au coeur des débats. Il semblerait que les recherches visant à réduire l’impact des rejets toxiques sur l’environnement aient finalement abouti à une solution : recycler les déchets nucléaires en carburant pour alimenter des réacteurs.

L’énergie nucléaire pourrait déjà avoir considérablement modéré les émissions de C02 si les rejets qu’elle entraine ne demeuraient pas toxiques pendant plus de 100 000 ans. Cependant, Hitachi, une entreprise japonaise d’électronique, pense avoir trouvé la solution à ce « léger inconvénient ». Ainsi, pour la firme nippone, il suffirait de brûler le combustible irradié à l’intérieur de petits réacteurs afin de générer plus de puissance tout en recyclant. Cette solution permettrait, selon Hitachi, une émission de déchets contrôlables et inoffensifs en à peine un siècle.

Hitachi, en collaboration avec General Electrics, étudie depuis un certain temps cette option et souhaite confier la prochaine phase de son projet à trois prestigieuses universités américaines : le MIT, l’University of Michigan et l’University of California Berkeley. Le but est donc de reconfigurer les réacteurs à eau bouillante existants, afin que leurs turbines, systèmes de sécurité et autres composants puissent être réutilisés. Les chercheurs pourraient ensuite se concentrer sur les technologies de base nécessaires pour brûler des éléments transuraniens hautement raffinés.

hitachi-reacteurs-dechets-toxiques

Les trois écoles enrôlées dans le projet de réduction des déchets toxiques d’Hitachi auront la lourde tâche de joindre leurs efforts pour analyser la sécurité et la performance des potentielles fonctions de base. Il se peut également qu’elles se voient confier la conception d’un réacteur test. Si les tests s’avèrent prolifiques, le recyclage des combustibles irradiés pourrait réduire considérablement le temps d’évanouissement de la radioactivité contenue dans les déchets toxiques. Aussi encourageant que ce projet puisse paraître, sa commercialisation ne devrait pas avoir lieu avant plusieurs décennies… A suivre, donc.

lege-nucleaire

tour-refroidissement-nucleaire

reacteurs-centrale-nucleaire

Ce projet de recyclage des déchets toxiques en source d’alimentation des réacteurs est très encourageant ! Au bureau, on ne peut que saluer l’initiative d’Hitachi et des chercheurs qui ne cessent de repousser les limites de la science afin de préserver l’environnement. Cela dit, on trouve dommage que cette alternative ne puisse être mise en pratique avant plusieurs décennies. Pensez-vous qu’il faille persévérer avec le nucléaire ou bien qu’il serait plus raisonnable de se tourner vers d’autres énergies ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux