13 626 personnes connectées

Des scientifiques ont recréé des gènes du mammouth qui pourraient servir à lui redonner la vie

Qui n’a jamais rêvé de voir revivre des espèces préhistoriques éteintes à l’image du célèbre film Jurassic Park ? Aujourd’hui, une équipe de scientifique est sur le point de réaliser cet exploit en « ramenant » à la vie les mammouths laineux. Ainsi, ils ont réussi à recréer 14 des gènes de l’animal disparu grâce à la découverte d’une structure d’ADN de mammouths intacte en Arctique qu’ils ont ensuite intégrés au génome de l’éléphant. SooCurious vous en dit plus sur ce rêve qui devient petit à petit une réalité.

Les mammouths sont depuis toujours au coeur des attentions des scientifiques. Il y a quelque temps, une découverte inimaginable avait d’ailleurs été faite : des carcasses intactes congelées, de la bouse et des squelettes en Sibérie. Ce mammouth de la taille d’un éléphant d’Afrique moderne mesurait près de 3 mètres 35 et pesait près de 7 tonnes. Sa fameuse fourrure et ses poils longs lui servaient à se préserver du froid pendant les hivers difficiles.

mammouth-dans-la-neige
Des mammouths dans la neige via Shutterstock

Afin de recréer un mammouth, les scientifiques doivent tout d’abord reconstruire l’ensemble de son génome, des codes génétiques qui caractérisent tout son être. Il y a au moins trois équipes qui s’intéressent ainsi à cet animal disparu. L’une d’entre elles a sûrement pris une bonne longueur d’avance puisque des scientifiques ont déjà extrait l’ADN des restes de ce mammouth de Sibérie en prélevant des échantillons de moelle osseuse de sa patte avant gauche. Ces derniers seront examinés au laboratoire de Yakoutsk en Russie et par des scientifiques sud-coréens. Ils voudraient donc à terme cloner.

Aujourd’hui, les scientifiques ont fait un pas de plus vers cet exploit puisqu’ils ont étudié la structure de l’ADN de mammouths laineux intacte retrouvée en Arctique et sont parvenus à reproduire 14 des gènes de l’animal. Puis une équipe d’experts de l’université Harvard a été chargée de les intégrer dans le génome de l’éléphant, fonctionnant alors comme un ADN tout à fait normal. Les chercheurs ont alors utilisé une méthode révolutionnaire (CRISPR) qui leur a permis de remplacer des pans d’ADN d’éléphants par ceux du mammouth.

mammouth-congele
Des mammouths congelés via Shutterstock

« Nous avons identifié des gènes associés à la résistance au froid, à la pilosité, à la taille de l’oreille, aux graisses sous-cutanées et surtout à l’hémoglobine (la protéine transportant l’oxygène dans le corps) », explique George Church, l’un des professeurs experts en génétique. Ainsi, ils peuvent dorénavant voir à quoi ressemblerait une structure d’ADN complète de mammouth et sont donc sur la bonne voie pour recréer un spécimen similaire à l’animal disparu.

Cependant, Alex Greenwood, un ancien professeur sur l’ADN, intervient à juste titre en rappelant que « l’argent serait mieux dépensé en se concentrant sur la conservation [des espèces qui vivent encore sur Terre] que pour un animal qui a disparu depuis des milliers d’années ».

trois-mammouth
Trois mammouths via Shutterstock

 

Incroyable ! Les scientifiques sont sur le point de recréer le mammouth en chair et en os. A la rédaction, on adorerait pouvoir les admirer vivre à nouveau sur Terre. Mais on espère que ces créatures préhistoriques ne seront pas chassées comme nos très vieux ancêtres le faisaient pour se nourrir. On sait d’ailleurs que les scientifiques souhaitent ramener bien d’autres animaux disparus à la vie comme on vous l’explique ici. Pensez-vous que cette démarche soit une bonne idée ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux