13 912 personnes connectées

Une puissante éruption solaire a provoqué de spectaculaires vagues d’aurores boréales

Le Soleil, cette magnifique étoile indispensable à la vie, nous fournit lumière et chaleur mais demeure extrêmement dangereuse. Le mercredi 10 septembre 2014, l’astre a produit une formidable éruption qui s’est dirigée droit vers la Terre provoquant d’intenses aurores boréales sur les hautes latitudes. On vous en dit plus.

Deux jours plus tôt, le lundi 8 septembre, une éjection de masse coronale avait déjà progressé dans l’espace interplanétaire en direction de la Terre. Entre le 11 et le 12 septembre, on avait pu observer une vague d’aurores boréales dans les zones aux latitudes les plus élevées. Quelques heures plus tard, au cours de la soirée du 12 septembre, une seconde déferlante, d’intensité supérieure, a embrasé la nuit dans de nombreuses régions du cercle arctique. La région active AR 2158 était dans chaque cas à l’origine de ces tempêtes géomagnétiques.

zones-actives-du-soleil

Mercredi dernier, le 10 septembre à 17 h 45 T.U., la région active de la surface du Soleil (zone AR 2158) a produit une formidable éruption solaire de classe X1.6 (la classe X étant le niveau le plus élevé). Les bourrasques de plasma émises dans un premier temps à plus de 3,750 km/s ont décéléré à environ 1,400 km/s et se sont précipitées dans notre direction. Au cours de la nuit du 12 au 13 septembre, il n’était pas exclu pour des observateurs situés au nord de la France d’avoir la chance d’assister à ce spectacle exceptionnel. Toutefois, il semble que le spectacle se soit davantage manifesté à de plus hautes latitudes.

probables-aurores

« Il est assez rare que deux éjections de masse coronale de cette ampleur puissent venir successivement si rapidement. Pour cette raison, nous ne pouvons pas exclure des niveaux de tempête plus élevés, peut-être aussi de niveau G4 ou plus fort encore, en particulier dans les régions polaires », commente Thomas Berger, directeur du Centre de prévision météo spatiale de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration). Actuellement d’un niveau modéré, entre G2 et G3, ces tempêtes pourraient évoluer vers une puissance plus grande. Mais cela dépendra de la façon dont elles vont se coupler en une tempête géomagnétique.

eruption-10-septembre-2014

Si les radiations générées par ces éruptions ne peuvent traverser l’atmosphère, elles peuvent perturber les satellites terrestres, les GPS et les transmissions radio. Heureusement, l’activité solaire d’aujourd’hui est loin d’être aussi forte que la méga-tempête solaire qui avait provoqué une panne d’électricité générale au Québec il y a 25 ans.

eruption-solaire

aurore-boreale

aurore-montreal

horizon-aurore-boreale

aurore-boreale-verte-magnifique

ciel-etoile-aurore-boreale

aurore-boreale-alaska

Ce phénomène est vraiment très impressionnant ! Au bureau, on apprécie le côté fantastique des aurores boréales qui illuminent le ciel de magnifiques couleurs étincelantes. Aimeriez-vous assister à ce spectacle de vos propres yeux ?

Ces articles vont vous plaire

— @UNICEF_france

Dans le monde, plus de 30 000 000 de filles en âge d’aller à l’école primaire ne sont pas scolarisées.