12 553 personnes connectées

Entre jalousie et trahison, l’anime School Days vous dévoile le côté sombre des relations amoureuses

school-Days

Il parait qu’en amour, il y a toujours une personne heureuse et une autre qui souffre… sauf dans School Days. Cet anime surprenant réalisé par le studio d’animation TNK vous montre à quel point l’amour peut faire souffrir ceux que vous pensez aimer. Jalousie, trahison, infidélité, tout y passe et tout y est dénoncé. Une histoire d’autant plus dérangeante que ses héros sont de simples adolescents. Poussez les portes du lycée, une terrible leçon de vie vous y attend…

 

Makoto Ito est un jeune lycéen comme les autres. Chaque matin, il est cependant impatient de prendre le métro car il sait qu’il va y voir Kotonoha Katsura, une jeune fille qui étudie dans le même lycée que lui. Séduit par sa beauté mais aussi par sa poitrine assez développée, il voudrait sortir avec elle mais n’ose jamais lui parler, d’autant que la jeune fille est de nature très timide. Un jour, il parvient à prendre discrètement une photo d’elle avec son portable, photo qu’il regarde sans arrêt, même en cours. C’est alors que Sekai Saionji, amie de Makoto, découvre son petit secret et décide de jouer les entremetteuses afin de réunir les deux adolescents alors qu’elle est, elle-même, amoureuse du jeune homme.

school-days-triangle

A l’origine, School Days est un visual novel/jeu de drague à tendance érotique sorti sur PC en 2005 puis sur PlayStation 2 en 2008. Jamais arrivé en France, ce jeu assez populaire sur l’archipel s’est fait connaître à l’international via son adaptation en anime en 12 épisodes diffusés en 2007 au Japon. La série a aussi eu droit à une adaptation en manga et à 2 OAV. C’est toutefois la version animée qui a le plus marqué les esprits aussi bien de ceux que ont fait le jeu que de ceux qui ne le connaissaient pas et cela pour une bonne raison : son histoire est dérangeante.

Vous pensez voir en School Days un anime de romance classique tournant autour d’un triangle amoureux, le tout servi avec un peu de School Life. Détrompez-vous car l’anime est loin d’être visionnable par tous, non pas par son aspect érotique (qui n’est que suggéré dans cette adaptation) mais par son scénario.

school-days-kotonoha

Le jeu d’origine proposait déjà une histoire assez spéciale dont la fin variait en fonction de vos choix. Cependant, l’anime, qui est assez fidèle au jeu, arrive à aller encore plus loin et à bousculer tout ce que vous pensiez savoir sur les histoires de harem. Cela commence par son héros qui n’a rien du prince charmant.

Loin du cliché du jeune homme attentionné, Makoto est un héros qu’il est difficile d’apprécier ou auquel s’identifier tant il est odieux, malsain, manipulateur, égoïste et inconscient de ses actes. Cela peut paraître exagéré, pourtant Makoto est un antihéros qui a le don d’énerver le spectateur dans ses attitudes et ce dans les 2 parties de la série. D’abord maladroit et peu confiant, il devient progressivement un prédateur ne se souciant jamais du ressenti des autres et obnubilé par ses désirs sexuels. Il n’hésitera pas d’ailleurs, dans son propre intérêt, à jouer avec les sentiments de plusieurs filles, dont ceux de Sekai et de Kotonoha dont il se prétend amoureux.

school-days-tristesse

Contrairement aux autres animes traitant de romance, School Days aborde un point de vue assez inédit dans ce type d’histoire : celui de la personne amoureuse qui n’est finalement pas choisie. Généralement, quand il y a un ou une rivale, il ou elle disparaît et ses émotions ne sont que peu évoquées une fois son grand amour parti avec quelqu’un d’autre. Avec School Days, les différentes héroïnes passent par l’angoisse, la tristesse, les regrets ou encore la folie. Et celle qui est finalement élue passe elle aussi par des phases sombres entre possession et jalousie dangereuse. Autant de sentiments auxquels nous sommes peu habitués dans les animes et que School Days n’hésite pas à montrer.

L’histoire de l’anime montre à quel point certains sont prêts à tout pour se faire plaisir quitte à faire du mal à plusieurs personnes, de manière physique ou morale. School Days compte d’ailleurs parmi les rares animes ne possédant pas une fin heureuse (tout le monde ou presque est malheureux à la fin de l’histoire). Enfin, pour compléter l’expérience et comme c’est un sentai, il existe deux fins différentes qui vont vous choquer par leur violence, quelle que soit celle que vous allez choisir de voir. Gare aux âmes sensibles donc car ni l’une ni l’autre ne sont belles à voir, mais elles concluent en apothéose cette vision cynique de l’amour.

school-days-baiser

 

Dénonçant la face cachée des relations amoureuses, School Days est un anime loin de convenir à tout le monde. Entre égoïsme, violence et folie, l’anime semble à contre-courant de tout ce qui se fait en matière de romance. Son scénario comme ses personnages nous touchent et nous font mal car leur expérience de l’amour, personne ne souhaite la vivre tant elle est traumatisante. Autant d’aspects qui font que nous déconseillons School Days aux moins de 12 ans, à ceux qui sont trop sensibles ou à ceux qui recherchent une belle histoire d’amour entre deux adolescents.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux