13 879 personnes connectées

6 univers complètement farfelus de jeux vidéo qui prouvent que les développeurs ne boivent pas que de l’eau

Dans certains jeux vidéo, on a vraiment du mal à comprendre comment des scénaristes ont pu avoir de telles idées. Même s’ils sont parfois bons, on ne peut que s’interroger sur ces histoires tellement improbables qu’on n’en revient toujours pas, alternant des univers complètement WTF avec des personnages aux réactions pas du tout crédibles. Comme il en faut pour tous les goûts et que vous en avez peut-être marre des conventions scénaristiques, nous avons décidé de vous présenter quelques-uns de ces jeux.

Wolfenstein : The New Order

Wolfenstein-New-order

On commence avec Wolfenstein : The New Order, qui nous met dans la peau du soldat américain B.J Blazkowicz. Celui-ci participe à la célèbre opération du chateau Wolfenstein, mais est hélas blessé en recevant un éclat d’obus dans le cerveau, et passera 14 ans dans un asile avant de retrouver l’ensemble de ses capacités. Hélas, à son retour, les nazis ont conquis la planète : plus d’alliés, et chiens-robots et robots nazis partout. Cela n’est pas du goût de Blazkowicz qui prendra à coeur de retourner la situation en massacrant un maximum de nazis. Ce scénario improbable mêlant SF, steampunk et uchronie historique est très bien géré par Bethesda qui réussit à nous faire rire plusieurs fois, et c’est bien tout ce qu’on lui demande.

 

Octodad

Octodad

Jeu somme toute sympathique, Octodad nous fait incarner un… poulpe. Ce dernier se fait passer pour un aimable père de famille, mais, malgré tout ce qui pourrait le trahir, de ses tentacules à sa démarche de poulpe, sans oublier l’odeur, personne n’a encore rien remarqué. Charge à vous de vous assurer que cela ne change pas ! Très drôle et complètement délire, on se demande comment les développeurs ont pu avoir une telle idée. La séance de brainstorming a dû être mémorable…

 

The Order 1886

the-order-1886

Laissez-nous vous présenter un jeu plus récent dont vous avez peut-être déjà entendu parler : The Order 1886. Ce jeu aux allures steampunk nous fait voyager dans un Londres victorien alternatif en 1886. Si jusque-là tout va bien, sachez qu’en plus, on incarne un chevalier (oui, dans un monde victorien), que celui-ci est le légendaire Galahad de la légende arthurienne, et que celui-ci fait équipe avec Iseult, Perceval et le marquis de La Fayette revenant tout juste d’Amérique. La fine équipe est chargée de la protection du royaume menacé par des rebelles en ayant marre de se faire exploiter par les nobles, et surtout par des humains génétiquement modifiés, que l’on croisera souvent sous forme de loups-garous ou autres monstruosités. On croisera notamment nombre de célébrités, comme Darwin par exemple. Incarner un chevalier de la Table Ronde pour dézinguer des lycans dans un monde steampunk, voila qui est original, non ?

 

50 Cent : Blood on the Sand

50-cent-blood-on-sand

Saviez-vous que le rappeur 50 Cent avait sa propre franchise de jeux vidéo ? Après un premier opus sur PS2 intitulé Bulletproof, Blood on the Sand en est sa suite directe. Dans cet opus, notre ami rappeur et ses potes du G-Unit donnent un concert au Moyen-Orient, armés jusqu’aux dents bien sûr (les mauvaises langues diront que vu la région, il s’étaient correctement préparés), mais à la fin l’organisateur paye 50 Cent avec une statuette antique d’une valeur incalculable, les virements bancaires étant trop mainstream. Sauf que ladite statuette est volée, et 50 partira donc à sa poursuite en exterminant la moitié des méchants de la région, telle une véritable armée à lui tout seul. A quel moment quiconque a pu se dire qu’un rappeur américain exterminant des terroristes au Moyen-Orient était une bonne idée de scénario ?

 

Saints Row IV

Saints-Row-IV

Si la célèbre licence de GTA-Like Saints Row a toujours aimé jouer la carte de l’humour pour se différencier, le quatrième opus, originellement prévu comme un DLC, a su exploiter le filon de l’absurde à fond. Le chef du gang des Saints est élu président des États-Unis, nos amis américains ayant visiblement la mémoire courte quant aux crimes de ce dernier. Hélas pour lui, son mandat est fortement marqué par l’invasion extraterrestre de l’empire Zin, qui anéantit la planète et enferme nos héros dans des simulations virtuelles inspirées de Matrix. Regorgeant de références SF, mais également de retournements scénaristiques improbables, comme l’irruption soudaine du catcheur Rowdy Roddy Peeper ou le retour de certains personnages. Très second, voire troisième ou quatrième degré, ce scénario absurde marche pourtant bel et bien.

 

Tokyo Jungle

Tokyo-Jungle

Enfin, terminons par un petit jeu très sympathique : Tokyo Jungle. Dans un monde où les humains ont mystérieusement disparu, le jeu vous propose d’incarner des animaux qui prennent peu à peu possession des ruines des hommes. Commençant par incarner une biche ou un modeste caniche pour aller vers des animaux plus gros, il vous faudra tuer ou être tué, vous reproduire et intimider les animaux ennemis. Complètement délire, ce jeu s’avère particulièrement amusant avec son concept extrêmement original, permettant de voir vélociraptors et lions s’affronter joyeusement.

 

C’est vraiment fascinant de voir à quel point des scénaristes sont capables de nous pondre des scénarios aussi improbables et délirants, non ? Il est intéressant de noter que dans les jeux que nous venons de citer, même si nous aurions pu en lister bien d’autres, certains sont de très bons jeux. Parfois, on accroche totalement à ces scénarios, mais dans d’autres cas on n’arrive vraiment pas à passer outre. Et vous, aimez-vous les jeux au scénario improbable ou les fuyez-vous comme la peste ?

 

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux