12 979 personnes connectées

Découvrez Rouen, une ville où l’histoire habille chaque coin de rue

Découvrez Rouen, une ville où l’histoire habille chaque coin de rue

Préfecture de la Normandie, seconde plus grande ville de France jusqu’au XVIIIe siècle, avec ses nombreux monuments et sa vieille ville, Rouen est une cité dont la riche histoire saura vous charmer.

Rue de Rouen avec vieilles maisons

Dès l’Antiquité romaine, Rouen, alors nommée Ratomagos (entre autres appellations) est la seconde ville de Gaule après Lugdunum. La ville se développe et est pillée à deux reprises par les incursions vikings, en 841 et 843. En 911, Rollon, chef Viking, est fait comte de Normandie par le roi carolingien Charles III, et Rouen devient la capitale du comté. Avec la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant au XIe siècle, Rouen, capitale religieuse et économique du comté, profite de cette période pour poursuivre son développement spectaculaire. Les marchands rouennais sont en charge du commerce sur la Seine en aval de Paris. Vers la capitale du royaume de France, ils exportent du sel, du poisson, de la laine et de l’étain en échange de vin et de céréales en direction du Royaume d’Angleterre.

Pendant la guerre de Cent ans, la ville passe trente ans dans le camps anglais. Période où Jeanne d’Arc est condamnée et exécutée. Pendant la Renaissance, la ville poursuit son développement marchand et, par conséquent, architectural. Il y a peu de heurts pendant la Révolution. En 1870, la ville est occupée par les prussiens et, si elle souffre de pénuries pendant la Première Guerre Mondiale, c’est surtout pendant la Seconde Guerre Mondiale que la ville souffre de bombardements et de nombreuses destructions. Avec le ralentissement du commerce fluvial, la ville perd de la population à partir des années 1970. Elle se redynamise grâce aux nouvelles technologies et au tourisme. En 2014, la population est estimée à plus de 110 000 personnes soit, à peu de choses près, la population rouennaise de la fin du XIXe siècle.

Plan de la vieille ville de Rouen avec l’emplacement des principaux monuments

 

Depuis 2016, l’agglomération rouennaise a rendu gratuite l’entrée des collections permanentes de ses neuf musées municipaux, et de nouveaux équipements culturels sont mis en service depuis les cinq dernières années. Mais ce n’est pas tout ce qui vous attend dans la ville aux cents clochers. Petite sélection pour un citybreak culturel.

 

LE MUSÉE DES BEAUX ARTS

Musée des Beaux Arts de Rouen

Un palais entièrement dédié aux arts, dont le grand escalier est décoré de fresques de Puvis De Chavannes. Ce grand musée, digne de la grande ville du royaume, regroupe une belle collection de peintures allant du Moyen âge au XXe siècle, parmi lesquelles des Rembrant, des Monet, des Sisley, etc. Organisé de manière chronologique, le parcours s’avère fluide et très calme. Les peintures contemporaines sont mises en valeur dans des salles à la scénographie revisitée et design. Le patio, sous forme de cour couverte baignée de lumière, accueille le restaurant du Musée.

 

LE MUSÉE DE LA CÉRAMIQUE

Table dressée pour le dessert, Musée de la Céramique de Rouen

Situé dans un vaste hôtel particulier du XVIIIe siècle, à proximité immédiate du Musée des Beaux Arts (MBA), le musée de la céramique propose un panorama de la production française, de la Renaissance au début du XXe siècle. Après une salle d’introduction sur la technique locale de la céramique, les salles se succèdent, égrenant les styles : des ors bleus rouennais du XVIe siècle, vaisselle, verreries et vases des plus grands ateliers sont représentés, en particulier la manufacture de Sèvres. Par beau temps, le jardin est ravissant.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux