12 705 personnes connectées

Les personnes âgées sont de plus en plus délaissées par leur famille, ce petit robot pourrait leur rendre le sourire


Roméo, un robot qui vous veut du bien par universcience-lemonde

Une société française a conçu Roméo, un robot capable d’aider les personnes âgées ou handicapées dans leur quotidien. En effet, ce petit humanoïde de 1m40 peut déjà communiquer avec n’importe qui, en détectant le visage et l’expression des humains qui l’entourent. Il évolue petit à petit pour devenir un véritable assistant et compagnon de vie, pouvant ainsi apporter un objet, attraper une assiette dans un placard, sans toutefois être dangereux pour les humains. DGS vous en dit plus sur cette invention incroyable.

L’entreprise française Aldebaran Robotics est depuis longtemps spécialisée dans la robotique de pointe. Vous vous souvenez peut-être de Nao, ce mignon petit robot capable de nous entendre, nous reconnaitre et nous parler ? Eh bien, Roméo est le grand frère du petit humanoïde (dont on vous avait déjà parlé ici) ! La société avait depuis 2009 le projet de concevoir un robot assistant personnel, capable d’interagir… Aujourd’hui, Roméo est en passe de combler toutes les attentes des chercheurs et parents.

Roméo, un robot assistant personnel

romeo-personne-age

romeo-robot-lecture

Du haut de ses 1m40, Roméo compte révolutionner l’assistance aux personnes en perte d’autonomie. Tout d’abord, sa taille a été travaillée pour qu’il puisse ouvrir une porte, atteindre un objet dans un placard ou sur une table et même monter des escaliers. Ce design n’est pas sans rappeler le corps humain. Un peu potelé par endroits, il pèse pourtant seulement 40 kg.

Tout est pensé pour que le robot puisse effectuer des tâches qu’une personne âgée ou en difficulté ne peut plus faire, tout en assurant sa sécurité. En effet, ses bras sont la partie de son corps robotique la plus mobile. Avec une technologie appelée commande en effort, Roméo est capable de contrôler lui-même ses mouvements et ses efforts. Ainsi il peut juger la force qu’il doit exercer dans une situation en prenant en compte plusieurs facteurs tels que son environnement, les personnes qui l’entourent, la distance de l’objet qu’il doit saisir, etc. Ces informations sont rassemblées par plusieurs capteurs disséminés sur son corps, comme des caméras ou des capteurs tactiles.

romeo-personne-personnes-agees

robot-attrape-objet

robot-vision

robot-main-homme

De même, ses mains sont une partie importante de son anatomie, elles lui servent à saisir des objets mais aussi à créer une gestuelle semblable à celle des humains lorsqu’il communique avec nous. Pour assurer une certaine sécurité, le robot est conçu pour attraper des objets simples du quotidien. Il est d’ailleurs programmé pour cesser son mouvement et s’arrêter net si l’effort est trop grand. Sa force en elle-même ne représente donc pas un vrai risque. En d’autres termes, Roméo n’est pas très puissant ! La technologie étant toujours en proie à des bugs, les ingénieurs tentent de mettre au point un système inspiré de l’aéronautique ou du nucléaire pour savoir si le robot fait exactement ce qu’on lui demande et ne subit pas de dysfonctionnement.

Le jeune robot est donc capable de bouger à près de 40°, en partie grâce à certaines parties mobiles de son corps. L’humanoïde peut agir en véritable assistant, en aidant, en servant et même en s’asseyant près d’un humain. Roméo suit le même processus pour rapporter un objet quelconque à un humain. Il capte d’abord les informations qui concernent l’objet en question, sa taille, sa corpulence, l’environnement qui l’entoure, grâce aux capteurs mais aussi aux caméras qui font office d’yeux. Il semble alors se concentrer sur l’objet, alors qu’en réalité le système scanne et calcule les mouvements, il approche alors sa main et le saisit. Dans un second temps, il est aussi capable de donner l’objet à la personne à proximité qu’il reconnait.

Roméo, un humanoïde qui sait parler

romeo-assistant-personnes

robot-pere-createur

robot-homme-interaction

Par sa petite taille et son physique potelé, Roméo attise la sympathie, les gens n’ont pas peur d’aller à sa rencontre. De plus, l’humanoïde a été conçu pour répondre à des exigences d’interaction avec l’Homme. En d’autres termes, le robot a été désigné mais aussi programmé pour ressembler à un humain. En effet, Roméo est capable de nous parler, de la même manière que son petit frère Nao. L’humanoïde peut communiquer avec l’être humain tout en adoptant une gestuelle semblable à la nôtre. Il bouge les mains, penche la tête et nous suit du regard pour rendre la discussion plus humaine et donc plus réelle.

Le robot a été conçu pour interagir avec nous. Il détecte d’ailleurs le besoin ou l’envie de communiquer des individus qui l’entourent et discute alors avec eux. Son discours n’est pas qu’une liste de réponses préenregistrées qu’il sort à tout va. Il y a là une véritable recherche de la part de Roméo qui détecte nos émotions sur notre visage pour caler plus parfaitement son discours sur le nôtre. Cette capacité quasi inédite de communication permettra à l’humanoïde de parler avec les personnes tout en répondant à leurs attentes et besoins quotidiens. Cette approche est une solution qui parait prometteuse pour rendre l’interaction entre les robots et les êtres humains plus facile et plus fluide.

 

Roméo, un robot en pleine croissance

romeo-evolution-robot

Malgré ses 1m40, Roméo est encore un enfant ! Il n’est en effet pas assez autonome pour être commercialisé. Pourtant en seulement 4 ans, le robot a bien grandi, passant de projet à robot de plus en plus perfectionné. L’un des freins majeurs pour les chercheurs est sa locomotion. En effet, faire tenir une masse robotique de 1m40 sur deux jambes reste l’un des seuls défis que l’entreprise n’a pas encore vraiment su relever. Devant intervenir dans un monde de bipèdes, il est évident que Roméo soit doté de jambes. Cependant les chercheurs ont du mal à stabiliser le robot, ils pensent de plus en plus à l’équiper de roues pour rendre ses déplacements peut-être plus rapides.

Le projet en lui-même a connu de nombreuses modifications, comme l’explique l’équipe sur le site : « La conception de la colonne vertébrale a changé, l’électronique définitive a été intégrée dans la tête, les coques du haut du corps ont été réalisées dans une matière plus solide, le câblage électronique des jambes a été amélioré, les batteries ont été intégrées… » Tant d’innovations sur Roméo qui l’ont fait connaitre du monde entier. D’ailleurs, quatre exemplaires de l’humanoïde ont été commandés par des laboratoires français et européens. Une vision de l’assistance qui plait donc déjà !

projet-romeo-robot

 

romeo-schema-robot

romeo-assis-siege-humain

video-romeo-sourire-lumiere

video-androide-robot

video-romeo-face-humain

video-romeo-tete-sourire

Roméo est un petit robot très prometteur. A la rédaction, ses petites formes potelées et sa petite tête ronde nous ont fait craquer, on adopterait bien cet humanoïde pour nous tenir compagnie dans les bureaux. On espère, en tout cas, que ce robot aidera très vite les personnes à motricité réduite à l’image du Human Support Robot qui peut assister ces personnes à domicile. Pensez-vous qu’un robot puisse remplacer une aide humaine ?

Ces articles vont vous plaire

icone video

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux