13 241 personnes connectées

Ce robot s’aventure là où les ouvriers perdraient la vie pour nettoyer les radiations nucléaires de Fukushima

En 2011, l’explosion de la centrale de Fukushima provoquait l’une des plus grandes catastrophes nucléaires de tous les temps. La situation au cœur de la centrale est loin d’être réglée. La firme Toshiba a donc mis au point un robot muni de deux bras pour nettoyer les réacteurs irradiés de la centrale. SooCurious vous explique en quoi va consister son rôle.

Le robot que vient de dévoiler l’entreprise japonaise Toshiba fait partie d’un projet plus large d’action dans la centrale de Fukushima. En 2012, la firme avait mis au point un robot quadrupède capable de se déplacer sans danger dans la centrale. Il devait servir d’éclaireur afin de savoir si une action humaine était possible. Mais il n’agissait pas directement. Le nouveau modèle a été créé pour intervenir là où les humains ne peuvent pas (à cause des radiations).

une-robot-fuku-1

Muni de deux bras métalliques, le modèle va pouvoir nettoyer les réacteurs, enlever des débris inutiles et des barreaux de combustible. Il peut mener deux actions en même temps. Le prototype est aussi muni de plusieurs caméras pour que les hommes suivent le cours de l’opération. Il est contrôlé à distance (depuis un autre bâtiment) par un ingénieur.

Ce prototype permet d’espérer une grande avancée dans le processus de nettoyage de la centrale. Le robot est programmé pour extraire 566 des barreaux de combustible d’ici 2017. L’idée est de dégager complètement le réacteur 3, qui avait subi une explosion à l’hydrogène. A plus long terme, le Japon souhaite démolir la centrale nucléaire de Fukushima, ce qui devrait prendre entre 30 et 40 ans. La technologie permet ici d’espérer que la mission prenne moins de temps.

visu-robot-fuku-8

En 2015, le gouvernement japonais a dédommagé un ouvrier de Fukushima ayant développé une leucémie due à son travail dans la centrale. Ce cas a fait prendre conscience de la dangerosité des radiations pour l’homme à Fukushima. Cet accident nucléaire a été quand même le plus violent depuis l’explosion de Tchernobyl en 1986.

visu-robot-fuku-2

« Parce que la radioactivité est trop forte pour les humains à l’intérieur du réacteur 3, le robot travaillera à l’intérieur en étant controlé depuis un autre bâtiment »

Voici une vidéo de l’intérieur du réacteur à Fukushima :

Le robot conçu par Toshiba devrait être en état de fonctionner très rapidement. Les autorités locales voient en cette création une possibilité d’agir plus rapidement et en toute sécurité. Si vous êtes passionné des robots, découvrez celui-ci qui change de forme tout seul pour devenir à la fois un téléphone, une montre ou une lampe.

Ces articles vont vous plaire

Si nous osons dire la vérité sur le passé, peut-être oserons-nous dire la vérité sur le présent.

— Ken Loach