12 970 personnes connectées

Ce robot très mignon n’est pas un jouet mais un fantastique outil pour préserver les manchots empereurs

Observer des animaux à l’état sauvage sans les déranger est un challenge bien connu des chercheurs. C’est dans cette optique qu’une équipe de scientifiques français a mis au point un petit robot aux allures de manchot empereur. Cet appareil se révèle en effet bien moins stressant pour les spécimens étudiés.

Yvon Le Maho et son équipe de l’université de Strasbourg ont mené une étude pour savoir si les robots contrôlés à distance pouvaient servir de substitut aux observateurs humains, très intrusifs lorsqu’il s’agit de se rendre sur les lieux de vie des animaux sauvages. Dans ce contexte de réchauffement climatique, les manchots empereurs sont particulièrement vulnérables et les surveiller devient très important. Pour réduire le stress lié aux hommes, les scientifiques ont attaché des capteurs sur 34 manchots empereurs pour surveiller leur rythme cardiaque. Lors de leur premier test, ils ont envoyé un robot monté sur quatre roues sans ornement dans la colonie. Etonnamment, les oiseaux ont laissé l’appareil se déplacer sans souci et leur coeur s’est beaucoup moins emballé que si un humain avait effectué la même opération.

Cela dit, si les animaux étaient en train de s’accoupler, ils attaquaient à vue, que ce soit un homme ou un robot (on ne va pas leur reprocher). Pourtant, leurs battements de coeur étaient bien moins rapides pour le véhicule, similaires à des valeurs atteintes lorsqu’ils défendent leur territoire contre d’autres congénères. Dans une autre étude, ils ont déguisé le robot en bébé manchot et l’ont envoyé au sein d’une colonie particulièrement timide. L’appareil camouflé s’est infiltré sans problème et a même rejoint une crèche d’oisillons. Les chercheurs ont remarqué que la moitié des adultes n’avaient aucune réaction par rapport au robot et un quart s’est révélé assez curieux pour s’approcher et examiner cet étrange individu de plus près.

petits

La même expérience a été répétée plusieurs fois, au sein de groupes d’éléphants de mer cette fois. Ils n’ont pas forcément réagi non plus. « Lorsqu’il s’immobilise, le véhicule, contrairement aux humains, n’a pas désorganisé la structure de la colonie et le stress qu’il a engendré a disparu rapidement », expliquent les auteurs. « Ainsi, les robots peuvent réduire l’impact dérangeant des humains envers les animaux sauvages. » Dans le futur, d’autres tests pourraient être menés pour de nombreuses espèces animales très diverses. Il suffirait d’adapter l’appareil pour qu’il soit facilement accepté là où on veut l’emmener.

robot

manchot-empereur

rencontre

Cette innovation est fantastique ! Non seulement elle garde les animaux sauvages dans un état proche de la normalité et cela permet d’en apprendre plus sur eux qu’avec les humains directement envoyés sur place. Nous sommes ravis de savoir que cela améliorera la sécurité des manchots empereurs tout en nous proposant des documentaires encore plus passionnants. Pensez-vous qu’il sera possible de protéger beaucoup d’autres espèces grâce à ce procédé ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

L’araignée, Stegodyphus lineatus, donne naissance à ses petits et se liquéfie afin qu’ils puissent la dévorer