12 049 personnes connectées

Les neurochirurgiens du futur seront des robots capables de réparer votre cerveau

docteur-mecanique

Des chercheurs ont réalisé une prouesse révolutionnaire. Ils ont développé un robot chirurgien capable d’opérer le cerveau en traversant la joue du patient. Une technique qui réduit grandement les risques et le temps de rétablissement de l’individu à soigner. DGS vous explique tout sur cette innovation prometteuse qui représente le premier pas vers une nouvelle ère médicale.

Une équipe d’ingénieurs américains menée par Eric Barth de l’Université Vanderbilt a développé une technique grâce à laquelle un robot opère le cerveau en passant par la joue. Cela sera notamment très utile pour soigner les épilepsies sévères qui étaient jusqu’alors traitées en coupant à travers le crâne et en pratiquant une lobectomie, ce qui était forcément très risqué. Grâce à cette machine, les chirurgiens prennent un raccourci pour traiter la zone à soigner. Le crâne reste intact, ce qui évite les complications et le temps nécessaire à la guérison du patient.

L’aiguille elle-même est composée de plusieurs tubes mesurant 1,4 mm de long qui sont déployés lentement avec un système pneumatique. Certaines parties sont incurvées, ce qui permet à l’aiguille d’être insérée directement dans l’hippocampe, la zone à traiter dans certains cas d’épilepsie tout en évitant d’endommager les autres parties. A chaque fois qu’une nouvelle section est ajoutée, la zone est scannée pour s’assurer que l’aiguille prend bien le bon chemin. « J’ai beaucoup travaillé sur le contrôle de systèmes pneumatiques dans ma carrière », dit Eric. « Nous savions que nous avions la possibilité de faire faire à un robot ce que d’autres ne pouvaient pas. Puis nous avons pensé : que pourrions-nous faire qui aurait le plus gros impact ? »

robot-chirurgie

Etant donné que les aiguilles ne sont pas magnétiques, elles n’interfèrent pas avec le scanner. D’autres parties de l’appareil sont faites à base de plastique imprimé en 3D. La surveillance de l’aiguille progressant millimètre par millimètre permet aux docteurs de créer des trous très petits par rapport à la technique demandant de passer par le cerveau tout en guidant les outils manuellement. « Les systèmes que nous possédons aujourd’hui nous permettent d’introduire des sondes dans le cerveau mais de manière totalement linéaire et guidées manuellement », explique Joseph Neimat, un autre membre de l’équipe. « Avoir un appareil avec une aiguille incurvée et un accès illimité rend les opérations le moins envahissantes possible. »

Les tests réalisés avec la première version de ce robot chirurgien (sur un crâne factice) ont montré que les opérations étaient réussies et très précises. Pourtant, ces appareils ne seront pas mis en place dans les salles opératoires avant un certain temps. Il reste encore de nombreux essais à passer. Les chercheurs notent qu’après leurs premiers tests concluants, ils vont effectuer des opérations sur des cadavres humains. Ils espèrent que tout sera prêt d’ici 2020.

operation-cerveau

Cette machine très précise est vraiment impressionnante ! Nous sommes ravis de voir que la médecine avance de jour en jour. Le cerveau est certainement l’organe le plus difficile à opérer et ce robot rendra la tâche des médecins moins ardue. A la rédaction, certains sont rassurés par cette innovation tandis que d’autres restent un peu suspects quant à laisser la vie des patients entre les mains d’une machine. Pensez-vous que les robots sauveront bientôt plus de vies que les chirurgiens ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux