12 882 personnes connectées

Même amputé d’une patte, ce robot-araignée est capable de s’adapter pour aller au bout de sa mission

Même si les robots se développent de plus en plus, il arrive parfois que certains d’entre eux tombent en panne. Pour pallier cette difficulté, des chercheurs français ont réussi à créer un robot capable de s’adapter, en moins d’une minute, aux pannes et autres difficultés qu’il pourrait rencontrer. SooCurious vous en dit plus sur cette nouvelle invention qui pourrait faciliter la vie des robots mais surtout des Hommes.

Le robot a été présenté dans la revue « Nature » par ses quatre créateurs dont trois sont chercheurs à l’université Pierre et Marie Curie à Paris. Ce nouveau système qui s’inspire du comportement des animaux, permettant au robot de modifier son comportement s’il subit des dégâts, ouvre la voie à une utilisation accrue de ces machines pour faire face aux catastrophes qui se produisent dans le monde. Elles pourraient par exemple être utilisées pour le sauvetage des victimes d’un tremblement de terre. « En créant notre logiciel, nous avions en tête des robots qui devraient survivre en milieux hostiles, comme lors d’une catastrophe nucléaire du type de Fukushima. Si on envoie des robots, il faut qu’ils puissent poursuivre leur mission même s’ils sont cassés et non pas s’arrêter au milieu de la centrale, désactivés », explique Jean-Baptiste Mouret qui a participé à l’étude.

Pour assurer le fonctionnement de ce système, les chercheurs ont développé un algorithme d’apprentissage qui permet aux robots de s’adapter très rapidement lorsqu’ils sont endommagés. Les robots d’usines ou de laboratoires ont un système de fonctionnement strictement prédéfini. Donc, dans leur cas, si un composant venait à être endommager, ils cesseraient toute activité. Chose désormais impossible avec ce nouveau robot. L’équipe de chercheurs a en effet démontré les principes de son système avec un robot à six pattes, ressemblant à une araignée, et qui a trouvé une nouvelle manière de ramper sur le sol malgré le fait qu’une de ses jambes soit cassée. Les chercheurs ont également dévoilé un bras robotique dont les articulations ont été brisées de 14 façons différentes mais qui est parvenu à s’adapter en apprenant, d’une autre manière, à jeter une balle dans une poubelle.

Voici une vidéo du robot-araignée (contenu en anglais) :

Dans les deux cas, les robots sont parvenus à user d’une nouvelle stratégie pour remplir leur tâche en moins d’une minute. Les chercheurs ne souhaitent pas voir leur invention dans les usines ou les laboratoires mais bien sur le terrain, en extérieur, pour aider les autres. « Le rêve de détenir des robots comme on les voit dans les films est en train de se réaliser. Notre algorithme devrait, en principe, fonctionner pour plusieurs types de robots », a déclaré Jean-Baptiste Mouret.

Mais alors comment le robot parvient-il à s’adapter ? En réalité, les chercheurs ont utilisé une stratégie d’échantillonnages. En d’autres termes, le nouveau système utilise une simulation informatique pour filtrer toutes les solutions possibles à tous les dégâts possibles. Il recueille ensuite les solutions les plus efficaces et bien distinctes les unes des autres pour éviter que le robot ne perde du temps à tester des stratégies similaires. Le robot tente alors la solution que la simulation estime la plus efficace. Si cela échoue, il essaie quelque chose de tout à fait différent et répète encore cette action jusqu’à ce qu’il trouve une stratégie qui fonctionne.

bras-robotique-balle

« Si vous aviez un robot à la maison, il serait probablement cher et vous n’aimeriez pas qu’il s’arrête de travailler simplement parce que l’un de ses composants est endommagé », explique Jean-Baptiste Mouret. Le chercheur ajoute qu’avec le développement de l’intelligence artificielle, les robots pourraient même avoir de nouveaux usages qui ne se limiteraient pas aux usines où ils ont, pour l’instant, besoin d’être contrôlés. « Nous devrions envoyer uniquement des robots à Fukushima au lieu de demander à des volontaires de s’exposer aux radiations. Les robots seraient également capables d’éteindre les feux de forêts afin d’éviter de risquer toute vie humaine et ils devraient même, à l’avenir, être utilisés dans les foyers. »

Dans les prochaines années, certains espèrent voir arriver l’utilisation de robots dans les maisons sous la forme de robots ménagers utiles pour le nettoyage, la cuisine ou la vaisselle. La plupart du développement de ce nouveau système permettant aux robots de s’adapter ayant été assuré par Antoine Cully, étudiant en Doctorat travaillant avec le Dr Mouret, il précise ses motivations : « J’espère que nous pourrons un jour avoir des robots en mesure d’assister parfaitement les personnes âgées. » A l’inverse, le Dr Clune espère voir cette technologie prendre place aux côtés des nourrissons. Papa depuis peu, les premières nuits ont apparemment été difficiles à gérer, c’est pourquoi il souhaiterait utiliser les robots pour calmer les bébés en train de pleurer.

robot-avenir-efficace
Les robots pourraient avoir de plus en plus de responsabilités via Shutterstock

Ce nouveau système est impressionnant ! En permettant aux robots de s’adapter à tous les problèmes, les chercheurs entrevoient un espoir pour l’avenir. En effet, les robots pourraient être amenés à élargir leurs responsabilités, et ce, en parfaite autonomie. Craignez-vous le développement des robots et de l’intelligence artificielle ?

Ces articles vont vous plaire

icone video

L’épinard n’est pas riche en fer. Désolé Popeye.

— @DailyGeekShow