12 945 personnes connectées

Le jeu Risk of Rain vous transporte aux confins de la galaxie dans un univers en pixel art détonant

Des aliens violents, un monde pixelisé, un scénario de science-fiction basique et efficace, voilà au premier abord ce que nous promet le jeu Risk of Rain. En nous plongeant dans une création rétro à souhait, le jeu nous transporte aux confins de l’Univers, dans une galaxie inconnue peuplée d’êtres hostiles prêts à tout pour en découdre. L’aventure vous attend, alors embarquez à bord de ce rogue-like surprenant et découvrez avec nous l’ensemble de son œuvre.

Risk of Rain fait partie de ces sublimes créations tout droit sorties du cerveau de développeurs du milieu vidéoludique indépendant. C’est le 8 novembre qu’il fait son apparition sur PC avant d’être exporté sur OSX, Linux et PlayStation Vita. Derrière cette création épatante, on retrouve Hopoo Games, un petit studio créé par deux étudiants de l’université de Washington passionnés de jeux depuis leur plus jeune âge. C’est en se basant sur leur propre expérience de jeu qu’ils ont fait le choix de développer leur projet en s’inspirant d’œuvres marquantes pour créer la leur.
Ils vous transportent dans un futur lointain où la téléportation est devenue chose commune. Imaginez un monde dans lequel n’importe qui peut aller où il veut, un monde où l’espace est accessible. On y croise des trains spatiaux permettant de transporter toutes sortes d’éléments et d’êtres d’un bout à l’autre de la galaxie. L’histoire débute avec l’un deux : un de ces vaisseaux de fret est étrangement dévié de sa trajectoire et éjecte rapidement toutes ses capsules de sauvetage pour protéger les êtres qu’il transporte. Parmi ces capsules, une se crashe miraculeusement sur une planète inconnue. A l’intérieur, votre héros qui devra faire son possible pour rejoindre un point de téléportation, non sans devoir, dans un premier temps, traverser les niveaux qui l’en séparent. Une fois le point atteint, il devra continuer son périple pour retrouver une terre d’accueil où il sera le bienvenu.

Au premier coup d’œil, le jeu peu sembler un brin simpliste et pourtant ses décors surpixelisés enchantent n’importe quel joueur dès les premières secondes. Accros du retrogaming et nostalgiques des premiers jeux de plateformes y trouvent leur compte en pénétrant sur cette planète sauvage et hostile. S’il faut tout de même quelques secondes pour s’y retrouver, son ambiance et son gameplay dynamique en font une création entrainante dont il est difficile de se déconnecter. Cette capacité d’adaptation sera nécessaire tout au long du jeu tant les niveaux sont surprenants : les différents items y sont placés aléatoirement ce qui renouvelle l’intérêt de la découverte de map en map et permet de ne jamais rester sur ses victoires : punitif mais addictif, Risk of Rain a définitivement de quoi plaire.

risk-of-rain-debutLe gameplay justement, représente presque tout l’intérêt du jeu (le scénario n’ayant rien de très original). Dés le début du jeu le gamer est mis au fait qu’il existe différentes classes mais sur les 10 disponibles, une seule peut être utilisée par le débutant : la classe Commando. Pour profiter des 9 autres, il faudra se démener pour les débloquer au fur et à mesure de l’avancée des niveaux. Chacune de ces classes offre la possibilité d’utiliser 4 attaques différentes mais dans le souci de ne pas vous simplifier la tâche, les développeurs en ont rendu 3 compliquées : il faudra un certain temps de rechargement pour les utiliser. Si le principe ne semble pas si punitif, c’est sans compter sur la difficulté du jeu qui ne fait qu’augmenter avec le temps passé et de niveau en niveau. En bref, commencer le jeu sera suffisant pour vous charmer et vous pousser à aller plus loin avant de rencontrer de réels problèmes et de nombreux ennemis qui mettront votre patience et votre fair-play à rude épreuve.

Ca ne s’arrête pas là, une fois le téléporteur trouvé, il faut l’activer et patienter durant 90 secondes avant qu’il ne soit utilisable : il va sans dire qu’il faudra survivre à ce compte à rebours et vous vous apercevrez bien vite qu’il peut se passer un grand nombre de choses en seulement une minute trente. Pour vous sauver, il faudra compter sur les pièces d’or laissées dans les capsules échouées et sur les cadavres d’aliens : en les récupérant, vous pourrez faire l’acquisition d’items utiles pour vous soigner, augmenter votre vie et faire plus de dégâts lors de vos attaques. Ici, agir rapidement est une bonne technique mais certainement pas la meilleure : en vous offrant la possibilité de traverser les niveaux en ligne droite, le jeu semble vous offrir un cadeau dont il faut se méfier. Explorer chaque recoin de la planète vous permettra de vous défendre et d’attaquer plus violemment, c’est donc sur la minutie qu’il faudra parier.

risk-of-rain-mapHeureusement, la difficulté n’entame jamais le plaisir de jouer et si la difficulté est au rendez-vous, l’ensemble de ce jeu financé par Kickstarter est rythmé par une musique électronique parfaitement créée pour correspondre à l’univers de Risk of Rain. Chris Christodoulou est l’homme derrière les pistes sonores et nous vous invitons à vous rendre sur son site pour découvrir l’ensemble de ses créations.

risk-or-rain-ennemis

Risk of Rain est un jeu punitif pour joueurs souhaitant se faire du mal. Vous mourrez, plusieurs fois dans un monde qui ne veut pas de vous mais que vous devez à tout prix traverser pour y survivre. Avec une bande-son bien travaillée et un gameplay de haut vol, cette création américaine a de quoi surprendre tant elle est plaisante. Une petite pépite de la sphère indépendante que nous vous conseillons grandement d’essayer, au risque d’y perdre votre patience.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux