13 313 personnes connectées

Non, ce n’est pas une blague : vous pouvez modéliser votre rire pour l’envoyer dans l’espace

Il se nomme #Laugh, et c’est un projet collaboratif fou : enregistrer son rire, l’imprimer en 3D et le lancer dans l’espace. L’artiste israélien Eyal Gever veut capter le propre de l’humanité et lui laisser la possibilité d’être découvert un jour par un voyageur de passage…

En 2014, l’entreprise Made In Space envoyait sur la Station Spatiale Internationale une imprimante 3D fonctionnant en l’absence de gravité. C’est elle que l’artiste et programmeur informatique israélien Eyal Gever compte utiliser pour matérialiser le rire et le propulser dans l’espace. Un projet étonnant, mais l’artiste est coutumier des réalisations étranges et originales, où art et technologie sont intimement associés. En 2010, la même entreprise lui avait en effet permis d’être le premier artiste à créer une œuvre dans l’espace.

oeuvre-eyal-gever

Aussi original qu’il puisse paraître, #Laugh s’inscrit dans une vision universelle de l’art et du rire, suggérée par le poète britannique et ami de l’artiste Suli Breaks. Parlant de l’œuvre qu’il se propose de réaliser, Eyal Gever le relie aux peintures rupestres de l’art des cavernes, qui affirment et célèbrent l’existence de l’Homme : « #Laugh sera la version du XXIe siècle de ces peintures : le rire humain encapsulé d’une manière mathématiquement exacte, flottant dans l’espace, attendant d’être découvert. »

Pour réaliser son projet, Eyal Gever fait appel à la collectivité : quiconque est intéressé peut enregistrer son rire le plus fou (pas nécessairement un rire de joie) via une application pour le moment uniquement disponible sur iOS, jusqu’au 31 décembre 2016. Ne reste plus ensuite qu’à espérer que son rire rencontrera le plus grand succès et récoltera le plus de « like » sur les réseaux sociaux. Le vainqueur sera annoncé en janvier 2017 et l’impression du rire en 3D dans la Station Spatiale Internationale aura lieu en février.

Ces articles vont vous plaire

Les corbeaux gardent la mémoire des visages et sont capables de s’en prendre à l’homme.

— @DailyGeekShow