13 864 personnes connectées

Rien ne va plus, BlackBerry licencie 4500 salariés et abandonne le marché des particuliers

pour-redresser-la-barre-blackberry-licencie-et-se-recentre-sur-le-marche-professionnel-une

Cela fait déjà plusieurs semaines que BlackBerry se retrouve dans une situation délicate. Malgré une tentative de redressement qui avait plutôt bien démarré, la firme canadienne se retrouve une nouvelle fois dans une situation délicate. L’entreprise a annoncé qu’elle allait licencier du personnel et se focaliser sur le marché professionnel pour échapper à la faillite.

Après une ultime tentative d’inverser la tendance avec la sortie de BlackBerry 10 le nouvel OS de la firme canadienne, l’entreprise se retrouve une nouvelle fois confrontée à la réalité qui est que BlackBerry ne pèse plus que 3% du marché des smartphones largement occupé par Apple, Samsung et même Windows.

Ce dernier trimestre, le chiffre d’affaires du fabricant canadien était 50% plus bas que l’estimation des analystes. BlackBerry prend alors de nouvelles mesures pour éviter le pire mais une revente semble aujourd’hui incontournable. Les prochaines mesures seront radicales, tout d’abord le licenciement de 4500 postes soit 40% de l’effectif actuel, puis la focalisation de la firme sur le marché de l’entreprise et des clients professionnels.

pour-redresser-la-barre-blackberry-licencie-et-se-recentre-sur-le-marche-professionnel-1

« Nous allons recentrer notre offre de matériel, de logiciel et de services sur les entreprises et les utilisateurs finaux professionnels. Il s’agit de nous repositionner face à la cible des clients qui ont fait de BlackBerry la marque leader aujourd’hui sur la sécurité, la gestion et la fiabilité en entreprise » explique  Thorsten Heins, le directeur de la société canadienne.

La première conséquence, la réduction du nombre de produits, seront surement épargnés le très bien noté BlackBerry z10 et le nouveau z30 pour les tout-tactile et le Q10 pour les claviers. On pense également à une ouverture des services de BlackBerry aux autres système d’exploitation, à l’image de BlackBerry Messenger qui est désormais disponible sur iOS et Android. Ces services représentent 50% des revenus de la compagnie canadienne. Les analystes estiment que si la firme BlackBerry venait à cesser ses activités, cela coûterait plus de 800 millions de dollars.

pour-redresser-la-barre-blackberry-licencie-et-se-recentre-sur-le-marche-professionnel-2

Plus le temps passe et plus BlackBerry semble ne pas pouvoir passer à côté d’une revente. Selon le site internet Reuters, un groupe de fonds d’investissement serait déjà intéressé pour reprendre ce qui semble le plus rentable de BlackBerry, c’est-à-dire les technologies du tout nouveau BB10 ainsi que le système d’exploitation BlackBerry et bien entendu les quelques 9000 brevets estimés entre 2 et 5 milliards de dollars.

pour-redresser-la-barre-blackberry-licencie-et-se-recentre-sur-le-marche-professionnel-3

Les nouvelles ne sont donc pas bonnes pour l’entreprise et on est vraiment triste de autant de personnes perdre leur travail. Certains des rédacteurs utilisent BlackBerry depuis longtemps et se demandent comment la firme compte se réorienter une fois la transition vers le marché professionnel effectuée. Selon vous, quelles sont les meilleures mesures à prendre pour que la firme évite la banqueroute ?

Ces articles vont vous plaire

— Claude

Le monde a commencé sans l’homme et il s’achèvera sans lui.