12 407 personnes connectées

Retracez l’histoire des chocobos, ces drôles d’oiseaux emblématiques de la franchise Final Fantasy !

Les chocobos sont des créatures fictives que l’on retrouve tout au long de la série de RPG Final Fantasy. Sorte d’oiseaux jaunes de la taille d’une autruche, ils sont principalement reliés à des quêtes annexes, mais sont une partie intégrante du monde des jeux, servant de montures aux protagonistes et aux armées, à l’image des chevaux dans notre Histoire. Venez découvrir l’histoire de cette créature devenue la mascotte de Final Fantasy.

 

Même si l’on connaît principalement le chocobo jaune, il faut savoir que d’autres races existent, avec des couleurs différentes et correspondent en fait aux capacités des créatures en question, avec des chocobos pouvant nager, escalader ou même voler ! Mais avant d’en venir là, le chocobo est apparu pour la première fois dans la série avec Final Fantasy II où ils servent de monture et où le design est déjà celui que l’on connaît. Dans le troisième Final Fantasy, on apprend l’existence des légumes Gysahl dont se nourrissent les chocobos. Ils peuvent être rencontrés dans des forêts et utilisés de la même façon. On note d’ailleurs que le design de l’artwork de Yoshitaka Amano présente une créature sans plumes au bec de ptérodactyle.

 

jv-chocobo-amano

 

Dans Final Fantasy IV, ils restent dans les forêts pour poursuivre la tradition de l’épisode précédent, mais apparaît tout de même une nouvelle race : le chocobo noir ! On peut le trouver dans une forêt particulière et vous permet de vous envoler et de parcourir le monde ! Attention cependant, ses atterrissages ne peuvent se faire que dans d’autres forêts sur la carte du monde. En plus de cela, on fait aussi la rencontre du Gros Chocobo, que les protagonistes peuvent faire venir en sortant des légumes Gysahl à certains endroits du monde. Un Chocobo est aussi une invocation à partir de cet épisode.

L’épisode suivant marque un passage important dans l’histoire du chocobo puisque c’est dans Final Fantasy V qu’un de ces oiseaux prend une place plus importante dans l’histoire et a droit à son propre nom : Boco (ou Boko) ! Il est le compagnon de Bartz, le héros du jeu qui explore le monde grâce à son fidèle destrier. Ce chocobo a marqué les esprits, car c’est la première fois que la relation entre l’une de ces créatures et un personnage était un minimum développée, à l’image de grands chevaliers avec leurs chevaux dans les histoires occidentales. On retrouve aussi les chocobos noirs, mais c’est encore la seule variété que l’on rencontre.

 

jv-chocobo-boco

 

Les chocobos se font un peu plus timides dans Final Fantasy VI même si l’on peut toujours s’en servir comme montures. Cela étant dit, le succès d’autres montures comme les armures Magitek ont vite éclipsé la popularité de nos oiseaux jaunes déjà connus depuis 6 ans lorsque FFVI sort en 1994. Cependant, au lieu de devoir parcourir de façon incessante les forêts à la recherche d’une monture, on peut maintenant directement s’adresser à une étable dans les villes et villages. Comme depuis plusieurs épisodes, l’état anormal Confus est signalé par des petits chocobos gravitant autour de la tête du personnage, comme les petits oiseaux dans les cartoons.

Avec Final Fantasy VII, c’est la révolution dans le monde des chocobos. Non seulement le joueur peut faire des courses de chocobos au Gold Saucer, mais il peut également apprendre à les élever et les accoupler afin de produire de nouvelles races qui lui permettent de franchir des obstacles géologiques. Ainsi, le chocobo bleu vous permet de traverser les rivières et les rivages, le vert de grimper par-dessus les montages alors que le noir est capable des deux ! Et après beaucoup de labeur et de temps investi, le joueur pourra obtenir un chocobo d’or, pouvant voyager sur toutes les surfaces : montagnes, rivières et océans. Avec lui, il pourra finir de nombreuses quêtes annexes et obtenir l’invocation la plus puissante du jeu.

 

jv-chocobo-vii

 

Avec l’épisode suivant, tout l’aspect de l’élevage est absent, mais on y découvre les chicobos, des chocobos enfants ou adolescents qui font participer le joueur dans un mini-jeu qui lui donnera accès à Boco (eh oui !), un chocobo que vous pourrez utiliser pour voyager ! Dans Final Fantasy IX, on retrouve l’idée du chocobo unique proche du groupe des protagonistes avec Choco, un chocobo qui gagnera de nouvelles capacités au fil de l’aventure permettant au joueur de visiter différents habitats gardés secrets par les chocobos et d’explorer le monde à la recherche de trésors enfouis.

Dans Final Fantasy X, la carte traditionnelle est abandonnée et le voyage à dos de chocobo est donc réduit à certaines zones du jeu où leur utilisation a un sens. Cela étant dit, ils sont très présents dans tout Spira, le monde de FFX, et sont utilisés par plusieurs groupes de personnes, dont des chevaliers qui s’entraînent en duo avec leurs montures. On retrouve le système de location apporté dans FFVI où le joueur peut louer l’une des créatures dans une étable afin de voyager. Reprenant le concept du Gold Saucer, FFX propose aussi de prendre part à des courses chocobos !

 

jv-chocobo-x

 

Avec le jeu en ligne qu’est Final Fantasy XI, les chocobos sont évidemment un élément indispensable pour voyager entre les zones immenses du jeu pour le joueur. A l’origine il était seulement possible de les louer, mais une expansion du jeu rajouta le système d’élevage et d’accouplement pensé dans FFVII afin de diversifier les créatures de chaque joueur et leur permettre de participer à des courses. Final Fantasy XIV et par la suite A Realm Reborn reprend les mêmes concepts, mais va plus loin en permettant aux aventuriers d’avoir un chocobo à leurs côtés pour se battre.

Final Fantasy XII dans l’univers d’Ivalice n’oublie pas nos oiseaux jaunes et le joueur peut monter ces derniers. On croise également les autres variétés de couleurs : rouge, noir, vert, blanc et brun qui peuvent être combattus. Les chevaliers de Dalmasca utilisent des chocobos comme montures, mais lorsque le joueur veut les imiter, il est limité à trois minutes de transport avec le chocobo avant que ce dernier éjecte le joueur de son dos et s’enfuie. La première fois que l’on a vu un chocobo dans l’épisode XIII, c’était un bébé se cachant dans les cheveux de Sazh, mais ils sont aussi présents sous leur forme adulte lorsque le joueur arrive enfin à Gran Pulse.

 

jv-chocobo-xiii

 

Dans cette étendue magnifique, on peut librement les monter afin de se balader. La particularité des chocobos du XIII est qu’ils sont beaucoup plus larges et imposants que ceux des épisodes précédents. Lorsque les personnages peuvent enfin découvrir le monde hors de Cocoon, ils explorent les paysages immenses de Gran Pulse, et l’utilisation des chocobos est vraiment la bienvenue puisqu’ils permettent également d’éviter les combats. Attention cependant, car les monstres tenteront tout de même d’approcher le chocobo et ce dernier peut se sentir angoissé et fuir, vous laissant sans monture face aux monstres.

Pour Final Fantasy XV, l’épisode s’étant fait le plus attendre de l’histoire de la saga, les chocobos noirs peuvent être rencontrés dans la nature alors que des chocobos jaunes sont réservés aux transports, car la race est plus docile et répond mieux à la domestication. Ils ne peuvent pas voler ou gravir de grandes montagnes, mais permettent de se déplacer à grande vitesse et de sauter très haut vers des lieux inaccessibles. Pour profiter de tout cela, il faut cependant les nourrir correctement. Si un joueur se permet de lui donner de la mauvaise nourriture, le chocobo n’hésitera pas à vous abandonner devant un monstre avant de prendre la poudre d’escampette !

 

jv-chocobo-xiv

 

Dans tous les épisodes spin-offs de la saga, on retrouve bien entendu les chocobos puisque ce sont d’ailleurs parfois les seuls éléments qui raccrochent lesdits jeux à l’univers commun des Final Fantasy. Ils ont même eu droit à leurs propres jeux : Chocobo Racing ! Mais les plus connus sont sans doute ceux des Final Fantasy Tactics, en particulier ceux du premier épisode, où les chocobos accompagnent presque tous les chevaliers et grands personnages de l’histoire. Vous pouvez les recruter et les intégrer à votre équipe, mais vous devez aussi en affronter au fil des batailles.

 

Devenu l’une des créatures fictives les plus reconnaissables au monde, les fans attendent la nouvelle version du chocobo à chaque Final Fantasy ! Car même si les détails du design peuvent changer au fil du temps, on les reconnaît toujours au premier coup d’oeil et il est impensable de songer à voyager dans un Final Fantasy sans en croiser. Dans quel épisode se trouve votre version du chocobo préférée ?

Ces articles vont vous plaire

Une espèce animale ou végétale disparaît toutes les 20 minutes.

— @DailyGeekShow