12 350 personnes connectées

Attaqué par un requin étant jeune, ce surfeur a dédié sa vie à les protéger

Animaux redoutables et pourtant essentiels à l’environnement, les requins sont victimes de l’ignominie humaine. Un surfeur, cependant, oeuvre pour leur préservation, alors même qu’il a subi une grave attaque qui lui a coûté sa jambe. Voici son histoire.

À l’âge de 18 ans – en 1997 -, alors qu’il surfe sur le littoral de Kauai, son île natale, Mike Coots est victime d’une tragédie : un requin tigre l’attaque et emporte une partie de sa jambe droite. Pourtant, l’homme se dit désormais « en paix » avec ces animaux et se bat « pour leur droit d’exister dans nos océans ».

Une photo publiée par Mike Coots (@mikecoots) le

Ce surfeur et professeur de surf est d’ailleurs un des plus fervents défenseurs des requins, superbes prédateurs qui sont « la clé d’un écosystème équilibré », comme le rappelle Mike Coots. Pour mener à bien son action, la dédiabolisation des squales et leur préservation, il nage régulièrement avec eux et les photographie avant de diffuser ses clichés sur les réseaux sociaux, et notamment sur Instagram.

Plongeant dans les eaux du Pacifique, Mike Coots a « pris conscience du nombre de requins tués chaque année pour leurs nageoires » et s’est « senti obligé d’agir ». Car ce sont plus de 100 millions de ces animaux qui sont annuellement décimés par l’homme, quand seulement 6 personnes ont perdu la vie en 2015 à cause de squales.

Une photo publiée par Mike Coots (@mikecoots) le

Une photo publiée par Mike Coots (@mikecoots) le

Une photo publiée par Mike Coots (@mikecoots) le

Une photo publiée par Mike Coots (@mikecoots) le

Une photo publiée par Mike Coots (@mikecoots) le

Une photo publiée par Mike Coots (@mikecoots) le

Une photo publiée par Mike Coots (@mikecoots) le

Une photo publiée par Mike Coots (@mikecoots) le

Une photo publiée par Mike Coots (@mikecoots) le

L’action de Mike Coots est particulièrement audacieuse et courageuse. D’une part en raison du drame qu’il a connu dans sa jeunesse, mais aussi parce que l’opinion publique est particulièrement défavorable aux requins. Si les superprédateurs vous passionnent, découvrez pourquoi les orques sont des animaux sociaux que les hommes ne devraient pas garder en captivité.

Ces articles vont vous plaire

icone dossier
— @DailyGeekShow

La pyramide de Khéops est la seule des 7 merveilles du monde à être encore debout