13 561 personnes connectées

Des images exceptionnelles : un requin extrêmement rare filmé pour la toute première fois

Un requin grande-gueule a été observé pour la première fois, au large de l’île de Komodo en Indonésie. Filmé par une plongeuse, ce spécimen rare également connu sous le nom de requin Megamouth, apparait la mâchoire fermée et semble relativement imposant.  Mais, ne vous fiez pas aux apparences,  ce squale ne représente aucun danger pour l’homme. DGS vous en dit plus sur ce monstre marin inoffensif.

Qui est le requin grande-gueule ?

C’est seulement le 15 novembre 1976 que le requin grande-gueule a été découvert. Inconnu à l’époque, le premier spécimen a planté ses dents dans l’ancre flottante d’un des navires de la marine américain, plongée à 152 mètres de profondeurs, au large des côtes de Kaneohe à Hawaï. Après cette découverte sensationnelle, les chercheurs ont conclu que ce nouveau spécimen pouvait être classé comme seul espèce de la famille Megachasmidae,  en raison de ses caractéristiques uniques.

Un autre requin grande-gueule observé

En ce qui concerne son anatomie, comme son nom l’indique, le requin Megamouth a une énorme gueule. Sa tête représente la moitié de la longueur de son corps, qui mesure en moyenne 5,20 m. Au total, le spécimen peut mesurer jusqu’à 7,10 m pour un poids de 750 kg.

Cependant, les scientifiques ne connaissent que très mal sa biologie car la bête est très rarement observée.

 

Pourquoi ce requin est si rarement observé ?

Les requins grande-gueules vivent toute la journée entre 300 et 1 100 m et ne remontent que la nuit tombée entre 0 et 500 m.  Au total, on recense seulement 102 spécimens, d’après l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

Ces squales ont été localisés dans l’océan Pacifique, entre Taiwan, le Japon, les Philippines ou encore l’Indonésie. Cette apparition au large de l’île de Komodo représente donc une de ses rares apparitions. D’après l’UICN, les scientifiques ne possèdent pas suffisamment de données pour évaluer le risque d’extinction de l’espèce. Elle est donc actuellement classée en préoccupation mineure.

Le requin grande-gueule récemment observé par une plongeuse

 

Pourquoi ce squale n’est-il pas dangereux pour nous ?

Le requin Megamouth n’est en effet pas dangereux pour l’homme. Il se nourrit exclusivement de planctons, de méduses et parfois même de petits poissons en nageant la gueule grande ouverte pour filtrer ses proies. Cela explique donc, son air décontracté et serein à la vue de la plongeuse, qui serait une grave entorse à son régime. Vous l’aurez compris, vous n’êtes donc pas tout à fait au goût de ce requin, donc pas d’inquiétude.

La tête d’un spécimen conservé derequin grande-gueule

Le requin Megamouth est un spécimen rare qui intrigue les scientifiques du monde entier. Cette espèce unique de la famille Megachasmidae se cache dans les profondeurs et reste inoffensive  pour l’homme. On espère pouvoir observer d’autres spécimens aussi fascinants sans pour autant les déranger dans leur paisible vie sous-marine.

Chaque seconde, un peu moins de 1000 briques de Lego sont fabriquées et vendues dans le monde

— @DailyGeekShow