13 701 personnes connectées

Découvrez comment le renard polaire donne vie à un véritable écosystème autour de sa tanière

Le renard polaire, également surnommé renard arctique, est un animal fascinant qui s’épanouit dans les régions arctiques. Pour survivre durant les rudes hivers et se protéger des prédateurs, cette espèce se réfugie dans des tanières. Une récente étude menée par des scientifiques montre que l’activité du renard polaire fertilise le sol autour de son terrier.

Brian Person, un biologiste basé à Barrow en Alaska, a passé une bonne partie de sa vie à étudier les renards polaires. Cette créature extraordinaire mesure entre cinquante centimètres et un mètre pour environ cinq kilogrammes. Les renards polaires sont présents actuellement dans l’ensemble de l’Arctique, notamment au Groenland, en Russie, au Canada, en Alaska et en Islande. Ils se nourrissent de lemmings, de lièvres polaires, d’oiseaux et de leurs oeufs. Ils s’approvisionnent également grâce aux carcasses de phoques et de rennes laissées par les ours blancs et les loups.

renard-polaire-1

Tout au long de son étude, Brian a suivi la trace des renards polaires pour comprendre comment ils s’adaptent à l’environnement arctique. En hiver, le renard polaire se réfugie dans des tanières sous la neige. Ces galeries sont de véritables labyrinthes et sont souvent utilisées par plusieurs renards en même temps.

Suite à une étude menée en 2014 près de Churchill, au Canada, les scientifiques ont découvert que cette merveilleuse espèce fertilise la terre autour de sa tanière, donnant ainsi vie à des petits jardins qui contrastent particulièrement dans le paysage polaire. En effet, les recherches effectuées ont révélé que les déchets organiques des renards font pousser presque trois fois plus de plantes pendant l’été autour de leur tanière. C’est ainsi que le renard polaire a obtenu le surnom « d’ingénieur de l’écosystème ».

Un adorable renard polaire via Shutterstock
Un adorable renard polaire via Shutterstock

En Arctique, l’hiver transforme le paysage en un monde blanc opaque où le ciel et la terre ne font plus qu’un. Durant cette longue période, les températures sont extrêmement froides, les renards se réfugient avec leurs petits dans des tanières pour se protéger des intempéries et des prédateurs. Leur fourrure épaisse leur permet de se protéger du froid, qui peut atteindre jusqu’à -70 °C dans certaines régions. La fourrure du renard polaire est blanche en hiver puis devient brune en été, ce qui lui permet de mieux se fondre dans le paysage.

Les portées des renards polaires sont assez impressionnantes, elles peuvent aller de six à onze renardeaux. Vivant nombreux dans leur tanière, ils déposent ainsi des quantités élevées de nutriments à l’intérieur et autour de leur maison, une combinaison de restes de nourriture et d’excréments. De nombreuses autres espèces visitent ces tanières, notamment les caribous et autres herbivores qui sont attirés par la végétation luxuriante, mais également les charognards qui viennent y chercher des restes de carcasses pour se nourrir.

Un petit renard blanc via Shutterstock
Un petit renard blanc via Shutterstock

Le renard polaire est vraiment une créature fascinante ! Si cette espèce vous passionne autant que nous à la rédac’, on vous invite à admirer les clichés d’Ivan qui immortalisent avec justesse la beauté des renards polaires.

Ces articles vont vous plaire

— Madame de Sévigné

Les premiers sentiments sont toujours les plus naturels.