12 338 personnes connectées

L’arrivée des réfugiés a boosté l’économie allemande

La question des réfugiés divise en Allemagne. Suite aux problèmes de sécurité et aux actes terroristes qui ont frappé le pays, nombreux sont ceux qui ont blâmé la chancelière Angela Merkel d’avoir ouvert les portes de l’Allemagne aux réfugiés. Pourtant, il semblerait que l’arrivée des réfugiés ait permis de relancer l’économie allemande dans un pays qui pâtit de sa population vieillissante.

Les économistes avaient émis l’hypothèse que l’arrivée des réfugiés pourrait avoir des effets positifs sur l’économie allemande. L’institut fédéral de statistiques Destatis vient de confirmer le jeudi 12 janvier 2017 que les événements avaient permis de booster la croissance du pays. En 2016, la croissance s’est élevée à 1,9 %, dépassant la moyenne des années précédentes qui stagnait à 1,4 %.

Angela Merkel à la conférence Supporting Syria and the region
Angela Merkel à la conférence Supporting Syria and the region

L’augmentation de la consommation publique et privée de 2,5 % a permis de soutenir la croissance sur toute l’année 2016. Non seulement, la hausse de la population a revalorisé la consommation des ménages de 2 %, mais surtout l’État, qui a dépensé 20 milliards dans l’accueil et les soins des réfugiés, a largement favorisé la croissance grâce à l’augmentation des dépenses publiques de 4,2%. Si une telle dépense ne s’était pas produite depuis la réunification de l’Allemagne, il faut savoir que l’État a gagné un excédent de 19,2 milliards d’euros, soit presque autant que ce qu’il a dépensé.

La très forte demande immobilière due à l’arrivée des réfugiés a également permis de favoriser les investissements en biens d’équipement et la construction de logements, augmentant respectivement de 2,5 % et de 4,3 %. La croissance allemande est généralement tributaire du commerce extérieur, cependant cette année, le rapport importation/exportation n’a pas stimulé l’économie, ce qui démontre bien que l’arrivée des réfugiés est la principale cause de la relance.

Les entreprises allemandes souffrent du manque de main d'oeuvre du à la population vieillisante
Les entreprises allemandes souffrent du manque de main d’oeuvre du à la population vieillissante

Si la consommation et les constructions ont augmenté, il faut désormais que ces réfugiés trouvent un emploi. L’Allemagne manque cruellement de main d’oeuvre du fait de sa population vieillissante. Pour le moment, seulement quelques dizaines de milliers de réfugiés ont trouvé du travail, mais de nombreux secteurs comme la santé, l’éducation et le commerce envisagent de créer des milliers d’emplois. Une fois formés, les réfugiés pourront également compenser le manque de personnel qui handicape tant les entreprises allemandes.

L’arrivée des réfugiés ne cesse d’alimenter les débats sur les conflits culturels, la sécurité et le coût de l’accueil, force est de constater que si le monde change, c’est aussi parfois pour le meilleur.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux