13 907 personnes connectées

Des scientifiques ont trouvé un moyen de créer des batteries à partir de pneus recyclés

pneus-batterie-lithium-ion

Créer une source d’alimentation à partir d’un produit usagé, c’est le challenge que viennent de réaliser des chercheurs américains. Ainsi, ils sont parvenus à concevoir des batteries grâce à des pneus recyclés. Une découverte scientifique qui fait d’une pierre deux coups !

C’est bien une découverte écologique à double avantage qu’a fait l’équipe de chercheurs de l’Oak Ridge National Laboratory, aux Etats-Unis. Ainsi, en plus d’avoir mis au point une technique d’extraction et de traitement du noir de carbone nécessaire à la fabrication de batteries lithium-ion, les scientifiques ont mis en lumière une chaîne de recyclage pour les pneumatiques usagés tout en réduisant les coûts de fabrication desdites batteries.

Il devrait donc bientôt être possible de construire des batteries lithium-ion avec de simples pneus. Cependant, le noir de carbone, qui a pour but de remplacer le graphite contenu dans l’anode d’une batterie, n’est pas directement présent dans les pneumatiques : il faut préalablement lui donner vie, grâce à un procédé bien spécifique : le pneu est dans un premier temps broyé, puis traité chimiquement jusqu’à l’obtention d’une bouillie caoutchouteuse qui est ensuite brûlée par pyrolyse. Ce n’est qu’après qu’il est possible d’extraire le noir de carbone.

cycle-traitement-pneus

Ce procédé est très encourageant sur le plan écologique. Ainsi, le professeur Parans Paranthaman, membre de l’équipe en charge du projet, explique :  » L’utilisation de pneus usagés pour des produits tels que le stockage de l’énergie est très attrayant non seulement du point de vue de la récupération de carbone, mais aussi pour maîtriser les dangers environnementaux causés par les pneumatiques de rebut. »

Un premier prototype de batterie lithium-ion a déjà fait l’objet d’un test (couronné de succès) en laboratoire et il va sans dire que la solution trouvée par les scientifiques de l’Oak Ridge National Laboratory devrait satisfaire un grand nombre de personnes. Et on comprend pourquoi : le remplacement du graphite par le noir de carbone permet une diminution du coût de fabrication ! Enfin, si aucune date de commercialisation n’a pour l’instant été évoquée, les chercheurs entendent bien rendre leur technologie accessible à des partenaires industriels (automobile, santé, militaire…) pour fabriquer des batteries lithium-ion. A suivre de très près !

baterrie-lithium-ion

pneus-usages-nature

La solution trouvée par ces scientifiques américains est très encourageante, tant pour l’avenir de la planète que pour celui des diverses industries utilisant des batteries lithium-ion. A la rédac’, on admire les efforts des chercheurs qui mettent tout en oeuvre pour trouver toujours plus d’alternatives écologiques et économiques. Pensez-vous que ce procédé de recyclage puisse considérablement aider notre planète ou bien faut-il, selon vous, encore plus d’efforts pour assurer sa pérennité ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux