13 266 personnes connectées

Véritable radiateur écologique, ce serveur informatique a été conçu pour chauffer gratuitement votre foyer

L’informatique a révolutionné notre monde depuis plusieurs décennies. Et si ce domaine pouvait encore nous surprendre et nous être utile d’une façon originale ? C’est l’idée développée par Qarnot Computing, une société française qui utilise la chaleur des ordinateurs pour chauffer des immeubles. Coup de projecteur sur ce concept écologique qui pourrait se développer fortement dans les prochaines années.

Toutes les personnes possédant un ordinateur le constatent : quand il travaille, cet outil informatique chauffe et dégage une chaleur importante, même pour une petite tâche. Paul Benoît est le fondateur de Qarnot Computing, la start-up qui a lancé ce concept. Alors qu’il travaillait dans le département de recherche d’une grande banque, cet ingénieur s’est rendu compte que les milliers d’ordinateur utilisés pour des calculs complexes dégageaient énormément de chaleur. Il a alors eu l’idée de rendre ces ordinateurs silencieux et de réguler leur chaleur afin de l’exploiter pour chauffer. Le projet Q.rad était né (Q pour le symbole de la chaleur et rad pour radiateur).

 

Modèle Q.rad :

Qarnot_Q.rad-3

Basée à Montrouge (Hauts-de-Seine), la société Qarnot Computing propose à des particuliers et surtout à des entreprises d’accueillir des centres de calculs (data centers) reliés aux grandes entreprises par la fibre optique. Le système est gagnant pour tout le monde : les ordinateurs sont installés et les particuliers sont chauffés gratuitement. Ce système permettrait d’une part de limiter la consommation d’électricité de ces data centers (8 % de l’électricité française) et d’autre part de lutter contre la précarité énergétique touchant près de 5 millions de foyers français.

Le fonctionnement est simple : l’utilisateur doit brancher le radiateur sur une prise Internet. Après quoi, il faut régler le thermostat à la température souhaitée. Là où ça devient intéressant, c’est que Qarnot computing envoie au système des calculs complexes à effectuer, ce qui va produire de la chaleur. La température désirée est atteinte et maintenue grâce à ce processus. A l’intérieur, les calculs sont répartis et les watts deviennent de la chaleur. Quand il fait vraiment froid, l’entreprise fait en sorte que la masse de calculs soit suffisante et quand il fait chaud, il existe un mode « basse-consommation ». Autre avantage énorme du Q.rad, il utilise le fonctionnement des data centers mais avec une taille réduite. Le système ne prend donc pas de place.

 

ordinateur-radiateur Qarnot_Q.rad-3

Un exemple de data center complet :

data-center-2

La société de Paul Benoît se développe de plus en plus et prévoit de créer 100 000 radiateurs, ce qui correspondrait à 20 000 logements. Si le lien entre informatique et écologie vous intéresse, vous apprécierez sûrement cet article sur la création d’une puce électronique 100 % biodégradable. Quel type de chauffage seriez-vous prêt à adopter pour préserver l’environnement ?

L’Abbé Pierre avait lancé son appel pour les SDF en 1954. L’interdiction des expulsions en hiver ne sera votée qu’en 1978

— @DailyGeekShow