13 479 personnes connectées

Tout n’est pas perdu : 12 innovations écologiques qui redonnent de l’espoir

Tout n’est pas perdu : 12 innovations écologiques qui redonnent de l’espoir

Pollution, agriculture de masse, animaux en voie de disparition, réchauffement climatique etc, le sort de la planète semble scellé. Toutefois, des projets écologiques d’envergure redonnent un minimum d’espoir pour l’avenir.

L’Homme a détérioré son habitat, cela est un fait. Tout le confort industriel connu à ce jour relève en partie d’un mépris environnemental manifeste. Afin de sauver la planète et de laisser un espace viable pour les générations futures, de nombreux architectes ou personnes lambda proposent des projets écologiques vraiment incroyables.

LA GRANDE MURAILLE VERTE DE CHINE

D’après Greenpeace, seules 2 % des forêts chinoises sont intactes à cause de l’industrialisation. Depuis plus de trente ans, la Chine est devenue le pays plantant le plus d’arbres au monde et pour cause. Elle procède à l’un des plus grands projets écologiques au sein de la Mongolie intérieure : celui de repousser le désert de Gobi par une immense forêt : la Grande Muraille Verte.

LES GREEN BUILDINGS

Ces constructions « vertes » agissent avec et pour la nature. Ainsi, les « Marina beach Tower » aux Émirats Arabes concilient les courants marins tout en maximisant l’exposition solaire. Le projet « Da Cube » à Abu Dhabi fonctionnera avec des panneaux solaires et contiendra des jardins intérieurs.

UNE ÉOLIENNE GÉANTE À DUBAÏ

Connue pour sa folie des grandeurs, Dubaï fait encore parler avec le projet Anara, une éolienne – gratte-ciel géante. Cela étant, avec ses 600 m de haut, ses jardins suspendus uniques et un restaurant de luxe dans une bulle de verre, cette tour sera un projet écologique énorme. L’eau et les besoins énergétiques seront modérés par des énergies renouvelables.

DES JARDINS VERTICAUX À HONG KONG

Ville surpeuplée, Hong Kong souffre de pollution. Le projet The Perfumed Jungle projette de construire des gratte-ciel. Ces derniers proposeront des appartements et des commerces mais accueilleront également des arbres et jardins verticaux.

DES ÎLES ARTIFICIELLES

C’est un fait, la montée du niveau des océans suite au réchauffement climatique menace certaines îles. Cela est le cas de l’Archipel des Maldives. Lilypad est un projet de cités flottantes, destiné à accueillir quelque 50 000 personnes, toutes sinistrées du climat. Chaque petite île sera composée de logements, espaces de loisirs, éoliennes et serres agricoles pour assurer l’autosuffisance.

UNE ÉCOLE VERTE À BALI

Ce projet a déjà vu le jour depuis 2008 mais n’en reste pas moins exemplaire. Green School accueille déjà ses élèves à Bali. Cette école est spéciale tant sur le monde de fonctionnement que sur son architecture. Le couple américain à l’initiative du projet voulaient une école recentrée sur le développement durable et la nature. Ici, on stimule la créativité, la curiosité mais aussi le lien avec la nature. Construite avec des bambous et des matériaux locaux, elle se fond en harmonie avec l’environnement. L’école est alimentée en électricité par des panneaux solaires, en eau par une centrale hydraulique. Tous les aliments proposés à la cantine sont produits sur place par les élèves eux-mêmes.

DES FERMES VERTICALES

Afin de pallier à l’agriculture de masse qui épuise les sols et font appel à des produits chimiques nocifs, les fermes verticales permettront de cultiver fruits et légumes de façon futuriste.

ANTI-SMOG

Il s’agit de deux bâtiments agissant ensemble contre la pollution. Le premier est une tour dotée d’une éolienne géante et recouverte de végétaux. Le second a une forme de coquille, recouverte de dioxyde de titane, neutralisant l’oxyde d’azote émis par les voitures. L’anti-Smog est une solution écologique novatrice.

 

MASDAR CITY, LA VILLE AUTOSUFFISANTE D’ABU DHABI 

En construction depuis 2008, Masdar City est de la seule et unique ville au monde produisant la totalité de son énergie pour son fonctionnement, grâce aux énergies renouvelables. Masdar City produirait 0 % de carbone.

UN AÉROPORT 100 % ÉCOLOGIQUE AUX ÎLES GALAPAGOS

A Baltra, l’une des 13 îles des Galapagos, trône un aéroport écologique, construit sur une ancienne base américaine. Pour donner vie au projet, il a fallu démonter pièce par pièce les bâtiments existants. Les nouveaux locaux ont été reconstruits à base de matériaux recyclés ou réutilisés. Ce projet de 40 millions de dollars permet de créer une harmonie avec l’environnement exceptionnel des Galapagos. Tout fonctionne grâce à l’énergie renouvelable (panneaux solaires, éoliennes géantes, pas de climatisation, pas de vitres…).

LADY LANDFILL SKYSCRAPER

Le projet est serbe et consiste à implanter un centre de recyclage flottant sur l’océan. Sa profondeur de 30 m permettra d’aspirer les déchets par le fond avant de les stocker en vue de les recycler dans la partie supérieure du bâtiment. Le reste produira de l’énergie pour alimenter le Lady Landfill Skyscraper.

DÉPOLLUER LES OCÉANS DU PLASTIQUE

The Ocean Clean Up est une fondation créée par Boyan Slat, un jeune néerlandais. Son but est de dépolluer les océans grâce à un système tentaculaire composé de tuyaux et boudins gonflables. Cette invention n’affectera pas la vie marine et prend doucement vie tandis que son jeune inventeur est sûr de lui : il sauvera les océans.

La protection de la planète n’est pas un phénomène de mode. Il est urgent d’avoir recours à des solutions durables et écologiques afin de limiter les dégâts. En effet, il semble complexe d’inverser la tendance de la pollution sur l’environnement, du moins sur un moyen à long terme. Il faudrait plusieurs milliers d’années pour que la Terre se régénère et se remette du mode de vie humain.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux