13 209 personnes connectées

Le formidable projet humanitaire de ces jeunes Français ne pourra pas voir le jour sans votre aide !

Il existe des aventures qui vous touchent en plein coeur et qui vous redonnent confiance en la nature humaine. Créé par 6 jeunes étudiants alors qu’ils n’avaient que 18 ans, le projet « Pour Un Sourire Venu d’Ailleurs » fait partie de ces magnifiques initiatives qui méritent votre attention tant elles sont porteuses d’espoir et de valeurs. Aujourd’hui, ils ont besoin d’aide et nous avons décidé de vous faire découvrir leur admirable générosité !

Lorsque les bénévoles arrivent à Maolo au Cameroun, le village ne dispose ni d’eau courante, ni d’électricité. Ils découvrent en revanche des villageois empreints d’espoir et d’humanité. Les bénévoles, main dans la main avec les habitants, sont venus réaliser une infrastructure essentielle au village : la construction d’un puits. Mais ce n’est pas tout, ils transmettent des fournitures scolaires, participent au dessin des plans d’une nouvelle école, et échangent avec tous. A mi-chemin entre un véritable souffle d’humilité et une assourdissante claque de générosité et d’amour, ces étudiants découvrent et partagent les mœurs et traditions des familles locales. Les images, touchantes de simplicité, parlent d’elles-mêmes, nous vous laissons le soin de les découvrir.

projet-humanitaire-extraordinaire-ong-3

projet-humanitaire-extraordinaire-ong-18

projet-humanitaire-extraordinaire-ong-5

projet-humanitaire-extraordinaire-ong-16

projet-humanitaire-extraordinaire-ong-17

projet-humanitaire-extraordinaire-ong-12

projet-humanitaire-extraordinaire-ong-4

projet-humanitaire-extraordinaire-ong-11

projet-humanitaire-extraordinaire-ong-10

projet-humanitaire-extraordinaire-ong-9

projet-humanitaire-extraordinaire-ong-7

projet-humanitaire-extraordinaire-ong-6

projet-humanitaire-extraordinaire-ong-13

projet-humanitaire-extraordinaire-ong-14

Aujourd’hui, nos 6 compères s’apprêtent à partir pour un extraordinaire projet au Sénégal et ils ont besoin de vous plus que jamais !

Opération triple cette année à M’Bour, à 85 Km au sud de Dakar. L’école maternelle, l’orphelinat de 230 pensionnaires et le dispensaire manquent de tout : de personnel pour s’occuper des enfants et pensionnaires, de matériel de première nécessité et de médicaments. Ces jeunes Français ont aussi prévu d’accorder leur temps sur place à s’occuper des enfants, repeindre l’école maternelle et construire un sanitaire au dispensaire avec l’aide d’un maçon. Ils imaginent déjà la joie superbe qu’ils verront sur le visage des enfants qui découvriront crayons de couleur, stylos, cahiers et jeux éducatifs !

Ils assurent 100 % des frais liés à leur déplacement mais ils ont besoin de votre aide pour boucler le budget minimal d’achat du matériel fixé à 1500 euros. L’équipe du DGS a été touchée par leur vision du monde et cet extraordinaire projet dont ils nous ont promis des photos tout au long de leur mission. Les membres de la rédaction ont participé financièrement mais nous avons voulu faire plus en médiatisant la fantastique générosité de ces jeunes auprès de vous. Et peut-être obtenir la vôtre en retour…

Ce projet ne pourra pas voir le jour sans votre aide. Il ne reste que deux jours et le financement n’est pas encore atteint, mais tout est encore possible grâce à vous ! On compte sur vous, surtout sachant qu’un don de 35 € vous en coûte 10 € environ (66 % de crédit d’impôt) !

==> Si vous souhaitez les aider, cliquez ici ! <==

(Si un don n’est pas dans vos moyens en ce moment, vous pouvez toujours contribuer en relayant l’information sur vos réseaux sociaux)

Mise à jour à 9h47 : INCROYABLE ! Vous êtes vraiment formidables… Grâce à vous, le projet a été financé à une vitesse fulgurante. MERCI à tous ceux qui ont fait preuve de générosité ou qui ont parlé de ce projet autour d’eux. Pour nos lecteurs qui découvrent cette initiative seulement maintenant, n’hésitez pas à contribuer aussi, il n’y a jamais assez de crayons de couleur pour donner le sourire aux enfants…

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Le basenji est le seul chien au monde qui n’aboie pas