13 286 personnes connectées

Les couches pour bébés les plus vendues de France contiennent des agents cancérigènes

Les fesses des touts-petits sont en danger ! Selon des analyses menées par l’Association Santé Environnement France, les couches de la marque Pampers contiendraient des agents cancérigènes. Une nouvelle qui a de quoi effrayer les consommateurs d’autant que ces couches sont leaders du marché et copiées par les autres marques.

Elles sont indispensables aux plus jeunes de leurs premiers instants jusqu’à ce qu’ils soient propres. Les couches font partie du quotidien des enfants qui les portent 23h30 sur 24. Pourtant, elles renferment sans que nous le sachions des composants néfastes à leur santé. C’est en tout cas ce qu’affirme l’ASEF, l’Association Santé Environnement France.

couches-toxiques-pampers

Association réunissant près de 2500 médecins à travers le pays, l’ASEF s’est penchée sur la question de la composition des couches. Les réponses qui ressortent de cette analyse sont formelles : les couches Pampers contiennent des HAP, c’est à dire des hydrocarbures aromatiques polycycliques. Plus précisément, ce sont le benzo antracène et le chrysène qui ont été retrouvés dans les couches. Or, ceux-ci sont des dérivés du pétrole et l’Union Européenne les a classés cancérigènes pour l’Homme. Leurs noms font peur, pourtant ils sont connus de tous car il s’agit en réalité de vaseline destinée à protéger les fesses des enfants (présenté comme du pétrolatum sur les paquets de couches).

L’étude révèle toutefois que les taux de HAP trouvés dans les couches sont très faibles : ils sont inférieurs à 0,2 mg/kg. Ces taux font que les couches sont encore dans le seuil toléré par la réglementation européenne. Cependant, l’ASEF veut tirer la sonnette d’alarme car le risque de cancer est bien présent et les scientifiques affirment que les HAP sont responsables de la hausse des maladies chroniques comme les cancers ou l’infertilité. Ludivine Ferrer, directrice de l’ASEF s’est exprimée à ce sujet : « C’est légal mais laisser ainsi ne serait-ce que quelques traces de composants dangereux, c’est moralement trop. D’autant que les industriels ne sont pas obligés d’ajouter ces éléments chimiques ! ».

couches-toxiques-bebe

Pour l’heure Gamble (propriétaire de la marque Pampers) ne s’est pas exprimé sur le sujet. Si les couches sont nécessaires à l’enfant, d’autres solutions existent, tout comme dans certaines maternités où l’on utilise des couches écologiques pour préserver les fesses et la santé des nouveaux-nés. Une solution alternative qui fait de plus en plus d’adeptes et qui montre que les couches industrielles ne sont pas obligatoires.

Ces articles vont vous plaire

— @UNICEF_france

En Syrie, 1 enfant sur 3 n’a connu que la guerre durant toute sa vie.