13 535 personnes connectées

Les hackers existaient dès les années 1960 et ce sont même eux qui ont créé le premier véritable jeu vidéo

On a souvent l’impression que les geeks sont apparus avec le boom d’Internet. Il est certes vrai que la passion de l’informatique propre à beaucoup de geeks n’a pu se démocratiser que dans les années 2000, mais dans les faits elle existe depuis beaucoup plus longtemps ! SooGeek vous en dit plus sur ces premiers geeks auxquels on doit beaucoup et sur les débuts de la culture hacker.  

 

La plupart des geeks ne peuvent se passer de leurs ordinateurs et beaucoup d’entre eux n’hésitent pas à bidouiller leurs machines ou les logiciels installés dessus. Si cette pratique s’est en effet beaucoup démocratisée avec l’entrée en masse des ordinateurs chez les particuliers et le boom d’Internet, elle ne date pourtant pas d’hier. En fait, le hacking est presque aussi vieux que l’informatique elle-même, et on lui doit d’ailleurs le premier véritable jeu vidéo !

 

Deux hommes jouant à la première version de Spacewar!, développée au MIT : 

two-men-spacewar

 

Tout commence lorsque, dans les années 1950, les premiers ordinateurs sortent des ateliers IBM pour rejoindre les laboratoires du MIT (Massachusetts Institute of Technology). Les machines sont alors hors de prix et leurs performances sont somme toute limitées. De nombreux étudiants profitent alors des plages horaires en dehors des heures de programmations officielles, souvent de nuit (!), pour s’essayer sur ces machines et les améliorer, qu’il s’agisse de leur configuration physique (hardware) ou logicielle (software). La culture du hacking est née ! La base de la culture du hacking se fondait alors sur le libre partage des informations et sur une compétitivité joueuse, en totale opposition avec la nature des recherches autrement menées avec ces machines, secrètes et très sérieuses.

 

C’est d’ailleurs de cet esprit que nait, à l’aube de l’année 1962, le premier véritable jeu vidéo à part entière : Spacewar! En effet, ce jeu n’était à l’origine qu’un défi que s’était imposé les étudiants du MIT pour tester les performances d’un tout nouvel ordinateur, le PDP-1. Dans Spacewar!, deux joueurs s’affrontent en contrôlant des vaisseaux tournant autour d’un même soleil et devant se détruire entre eux avant de tomber sur l’étoile, la gravité de cette dernière altérant la trajectoire des vaisseaux et des missiles, le tout mettant en avant les performances de calcul de la machine (et étant fun à jouer !).

 

L’écran du Spacewar! original, avec son soleil central et ses deux vaisseaux tournant autour et cherchant à se détruire mutuellement : 

spacewar-decus1962-figure1-large

Petit à petit, Spacewar! va gagner en notoriété, tout en restant fidèle à l’esprit des premiers hackers : le code du jeu n’est la propriété de personne et tout un chacun peut le modifier et le partager à sa guise. Ce n’est que plus tard que d’autres auront l’idée, voyant son succès, de lancer commercialement des jeux vidéo. Bien sûr, passé les années 1960, les étudiants vont terminer leurs études et se lancer dans des entreprises informatiques, y associant cet esprit joyeux de saine progression.

 

Alors ? Quel effet ça fait de savoir que c’est à ces geeks que l’on doit le premier jeu vidéo ? Ce sont eux qui ont lancé ce modèle communautaire convivial et surtout propice à la création de choses fun ! Cela nous rappelle d’ailleurs qu’une autre partie de la culture geek date aussi de cette époque pas si lointaine des bons petits films de SF fauchés. Éprouvez-vous de la nostalgie pour cette période ou préférez-vous la culture geek telle qu’elle est maintenant ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux