13 452 personnes connectées

Pourquoi les records olympiques sont-ils destinés à être sans cesse battus ?

une test 2

Depuis la création des Jeux olympiques modernes et des autres compétitions officielles, les records sont régulièrement battus dans de nombreuses disciplines. Vous vous êtes peut-être déjà demandé pourquoi les athlètes étaient toujours meilleurs que leurs prédécesseurs ? Nous vous donnons quelques éléments de réponse.

Les deux membres de l’équipe AsapSCIENCE ont tourné une petite vidéo dans laquelle ils nous livrent les clés pour comprendre comment les records de vitesse en patin à glace ont été successivement battus au cours du temps. Ils n’abordent pas le sujet de l’évolution physique de l’homme ou ses limites mais préfèrent se cantonner aux aspects scientifiques et technologiques du sujet, qui ont d’après eux joué un rôle bien plus important.

En ce qui concerne le patinage de vitesse, le premier point concerne les patinoires elles-mêmes. Aujourd’hui, nous utilisons de la glace artificielle, protégée sous un dôme alors que les précédents athlètes concouraient sur des pistes naturelles. Cette eau gelée spécialement préparée pour la compétition réduit énormément les frottements avec les lames des patins et permet ainsi d’augmenter grandement la vitesse des sportifs. Les vêtements ont également énormément évolué. Jusque dans les années 1970, les patineurs ne portaient que de simples bonnets, pulls et gants de laine. Ils sont aujourd’hui équipés de combinaisons faites d’un matériau nommé Spandex, qui limite les frottements de l’air.

pourquoi-les-records-olympiques-sont-ils-sans-cesse-battus1

Depuis 2008, cette tenue a été améliorée pour devenir plus aérodynamique que la peau elle-même et avoir une épaisseur d’un tiers de millimètre. Enfin, les patins eux-mêmes ont beaucoup évolué. Plutôt que d’être formé d’une chaussure et d’une lame totalement soudées, le patin actuel permet à la lame de se détacher à l’arrière pour rester en contact avec la glace le plus longtemps possible. Cela permet également un meilleur transfert de puissance entre la jambe et la lame.

Le matériel n’est pourtant pas le seul critère à prendre en compte. Il y a quarante ans, les mesures de temps étaient prises au dixième de seconde près. De nos jours, elles le sont à la centième de seconde. Le millième de seconde est déjà envisageable dans un futur proche. Voilà de quoi départager les chronos en apparence équivalents. Depuis la création des JO d’hiver en 1924, nous n’étions que 2 milliards d’humains sur Terre. Aujourd’hui, il y en a 5 milliards de plus. Le nombre de sportifs susceptibles de battre des records est donc plus important. Les infrastructures actuelles sont plus perfectionnées et permettent aux jeunes talents de s’entraîner plus tôt, plus longtemps chaque jour et plus efficacement qu’avant. Les enfants sont également détectés de plus en plus rapidement pour intégrer des formations visant à les transformer en athlètes performants. Enfin, le matériel scientifique est bien plus perfectionné que celui de nos prédécesseurs, ce qui aboutit à la mise au point d’innovations plus souvent.

pourquoi-les-records-olympiques-sont-ils-sans-cesse-battus2

pourquoi-les-records-olympiques-sont-ils-sans-cesse-battus3

pourquoi-les-records-olympiques-sont-ils-sans-cesse-battus5

Toutes ces informations nous ont bien aidés à comprendre comment évoluait le sport de façon générale et par conséquent, pourquoi les records ne duraient jamais. A la rédaction, nous nous doutons bien qu’un enfant pris en charge dès 3 ans sera plus performant que d’autres athlètes qui ont découvert leur vocation plus tardivement. Pensez-vous qu’un jour, les sportifs finiront par ne plus pouvoir dépasser de nouveaux records ?

Ces articles vont vous plaire

icone dossier
— @DailyGeekShow

Une méduse est composée de 98% d’eau