12 219 personnes connectées

Pour la première fois, des mammifères marins victimes du virus H1N1

des-mammiferes-marins-victimes-pour-la-premiere-fois-du-virus-h1n1-une

Des premiers cas de grippe A (H1N1) viennent d’être déclarés sur des mammifères marins non loin des côtes californiennes. C’est la première fois que l’on recense des animaux marins avec ce virus. La question de la transmission entre les mammifères et l’homme est une nouvelle fois posée. 

La grippe A (H1N1) qui avait fait, selon les Centers for Disease Control and Prevention, plus de 284 500 victimes vient de toucher pour la première fois des mammifères marins. Le virus vient en effet d’être identifié par des scientifiques sur deux femelles éléphants de mer vivant sur les côtes de Californie, dans le cadre d’un programme de recherche mené par le National Institute of Health.

des-mammiferes-marins-victimes-pour-la-premiere-fois-du-virus-h1n1-1

Au total, 900 individus de 10 espèces différentes ont été étudiés et seules ces deux femelles ont été aperçues avec le virus de la grippe A. L’étude ne parvient pas à définir comment et à quelle période les animaux ont été infectés. Cependant ils pensent que l’exposition au virus s’est faite avec les excréments rejetés par les bateaux en mer qui longent les côtes.

Parmi les espèces examinées, 28 autres avaient développé des anticorps contre le virus H1N1 sans pour autant montrer des symptômes physiques. Cela amène les chercheurs à supposer que l’infection soit asymptomatique et que ces animaux disposeraient d’une auto-limitation. Pour autant, la souche développée par les deux femelles était identique à 99% de celle de l’Homme. Un constat qui relancerait les incertitudes concernant la transmission de la maladie entre les animaux et les humains.

des-mammiferes-marins-victimes-pour-la-premiere-fois-du-virus-h1n1-2

Espérons que ces deux femelles éléphants de mer soient des cas isolés et que les scientifiques puissent en découvrir davantage sur les moyens de transmission de ce virus. Craignez vous que le virus H1N1 redevienne d’actualité et se propage cette fois-ci dans le monde par nos océans ?

Ces articles vont vous plaire

icone dossier
— Simone Weil

Parmi les êtres humains, on ne reconnaît pleinement l’existence que de ceux qu’on aime