12 787 personnes connectées

Giles utilise du matériel de photographie centenaire pour réaliser des portraits uniques

Si la technologie améliore sans cesse la qualité des travaux humains, l’art est l’un des domaines où cela n’est pas forcément nécessaire. Un artiste l’a bien compris, et met en oeuvre ce constat à travers la photographie.

Giles Clement, artiste de Nashville, dans l’Etat américain du Tennessee, réalise de superbes portraits à partir de matériel photographique datant d’il y a plus de 160 ans. Et si ces appareils présentent des limites technologiques, elles sont justement la raison pour laquelle il les utilise.

Il considère que « les défauts inhérents à ces instruments se prêtent parfaitement à [sa] vision d’un monde magnifiquement imparfait ». Utilisant le ferrotype ou l’ambrotype – deux techniques de la moitié du XIXe siècle -, l’artiste affirme que chaque image prend 10 minutes à faire et « nécessite un tas d’équipements et une énorme quantité de lumière ».

Pour mettre en valeur ses ambrotypes, il les imprime sur une plaque de verre et demande souvent à ses modèles de se poster près de l’oeuvre finale. Il crée ainsi l’impression que passé et présent se côtoient.

« Sometimes a cigar is just a cigar (unless it’s a cigarette). » -Sigmund Freud

Une photo publiée par Giles Clement (@gilesclement) le

Melody and her beardy fella on ambrotype. @melodygg @ilovehonkytonk #16×20 #makeportraits

Une photo publiée par Giles Clement (@gilesclement) le

En un sens, l’utilisation de ces techniques anciennes rend hommage à la photographie et à ses précurseurs. En outre, ces clichés sont réellement superbes parce qu’ils offrent un rendu quasi unique. Si ce type d’oeuvres vous intéresse, découvrez également 35 clichés chargés d’Histoire qui retracent la construction spectaculaire du Titanic.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux